Logo ={0} - Retour à l'accueil

Le Manoir des Indes, 1 allée de Prat Ar C'hras (Quimper)

Dossier IA29131178 réalisé en 2014

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonQuimper
AdresseCommune : Quimper
Lieu-dit : Prat ar C'hras, Prad Ar Ras
Adresse : 1 allée de
Prat Ar C'hras
Cadastre : 2013 M 1106 Parcelle du manoir ; 2013 M 1109 Parcelle comprenant l'adjonction arrière ; 2013 M 1108
Précisionsanciennement commune de Penhars

Manoir construit par René Madec, Quimpérois devenu Nabab en Inde.

Il part pour la première fois de Quimper en 1747, il arrive en Inde en 1750, alors qu'il 'a que 14 ans. Il se fait engager comme mousse sur un vaisseau de la Compagnie des Indes et travaille pour Dupleix.

Il se met au service du vice-roi mogol, puis d'un riche nabab, de puissants rajahs. Il fait fortune en Inde, puis retourne en France en 1779, où il est anobli.

Période(s)Principale : 4e quart 18e siècle , daté par source
Dates1780, daté par source

Le manoir des Indes est implanté au sein d'un espace naturel vaste.

Le logis s'élève sur un rez-de-chaussée, un étage et deux niveaux de combles. Il est maçonné en granite et couvert d'ardoise. De plan rectangulaire, ses deux extrémités sont agrémentées d'un travée en saillie. Ordonnancée, sa façade principale, orientée au sud présente sept travées de fenêtres. La travée centrale est marquée au rez-de-chaussée par la porte d'entrée, et au niveau des combles par un fronton triangulaire. Elle est de plus séparée des autres travées par deux bossages. Cette partie centrale est flanquée de deux travées de fenêtres. A chaque extrémité, une travée plus large et en saillie, encadre l'ensemble. La façade est crépie et rythmée par les bossages de la travée centrales et des travées aux extrémités. Deux bandeaux horizontaux marquent la séparation entre le rez-de-chaussée, l'étage et le premier étage de comble. La partie centrale du logis est couverte par un toit en bâtière et les deux travées extérieures sont couvertes par un toit en pavillon.

Les baies sont traitées de manière identique : il s'agit de grande fenêtres cintrées. Les deux extrémités en saillie sont munies au rez-de-chaussée d'une porte-fenêtre et d'un oculus au niveau des combles.

A l'intérieur, un large escalier rampe sur rampe fait face à la porte d'entrée.

En face du logis subsiste la chapelle appartenant au manoir de Pratanras, aujourd'hui détruit. Maçonnée en moellons de pierre, sa porte est ornée d'un arc en anse de panier dont le voussoir est mouluré et retombant sur une série de deux colonnettes engagées, à bases et chapiteaux sculptés. Celui-ci est surmonté d'une accolade sculptée à crossettes feuillagées. Cette accolade est encadrée par deux pinacles. Sous celle-ci figure un motif sculpté. Au faîte de son pignon se dresse un clocheton.

A l'avant du logis un vaste parc à l'anglaise à été aménagé.

Murspierre moellon crépi
Toitardoise
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier droit en maçonnerie
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée
Intérêt de l'œuvremaison d'homme célèbre

Références documentaires

Bibliographie
  • HENRY R., Les châteaux et manoirs de Penhars et leurs légendes, Imprimerie Régionale Bannalec, Bannalec, 2003

    Archives municipales de Quimper