Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

L'habitat du 19e siècle de la commune de Saint-Etienne-en-Coglès (fusionnée en Maen Roch en 2017)

Dossier IA35048967 réalisé en 2010

Fiche

Voir

Le 19e siècle est une époque charnière intéressante (premiers bouleversements de l'époque industrielle). Il correspond à une vague d'expansion démographique importante, donc de constructions plus nombreuses en campagne. C'est aussi une période de bouleversements de la société. On assiste à l'enrichissement d'une élite rurale et à l'appauvrissement de la masse.

Les premiers vont donc élever en zone rurale des maisons à étages qui s'inspirent des maisons urbaines. Celles-ci ont, en général, des élévations régulières et emploient des pierres mécanisées (à la fin du 19e siècle). Les seconds vont établir une abondance de constructions petites et modestes, en général d'un seul niveau.

Ainsi, ce siècle est prolifique en constructions. En campagne, c´est la grande époque de la longère qui est constituée d'une série de bâtiments accolés les uns aux autres avec une ou deux parties dédiées à l´habitation et des bâtiments annexes liés à l´exploitation. Il existe toujours comme au 18e siècle, un petit habitat d´ouvrier et un habitat bourgeois.

Les ouvertures ont des dimensions plus grandes. Les pierres d´encadrements des ouvertures sont en pierre de taille régulière de granite. La brique apparaît vers 1850, et a été beaucoup employée en alliance avec le granite pour des décors originaux (appareillage mélangé : brique et pierre de taille) ou plus classiquement pour les entourages de fenêtres. L'emploi de la brique s'est beaucoup développé au début du 20e siècle jusqu'aux années 1930-1940. Elle a été également très utilisée dans la restauration de bâtiments anciens, par exemple pour les ouvertures en demi-lune.

Les bourgs se sont constitués essentiellement à cette époque et les habitations qu'on y trouve possèdent un ou deux étages avec éventuellement un commerce au rez-de-chaussée. La façade est souvent ordonnancée et axée lorsqu'il y a trois travées. Les bâtiments se composent de plusieurs logements. Ces maisons de bourg sont implantées "en bande" sur la rue ou autour d'une place, créant ainsi des espaces. A celles-ci viennent se juxtaposer des immeubles. Les maisons de bourg possèdent souvent un étage d´habitation plus un grenier, dont l´accès se fait par un escalier intérieur. Les lucarnes qui éclairent le comble ont plus souvent un rôle décoratif.

Aires d'études Pays de Fougères
Dénominations maison, ferme
Adresse Commune : Saint-Etienne-en-Coglès
Période(s) Principale : 19e siècle
Décompte des œuvres repérés 400
étudiés 18

Annexes

  • 20103503052Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande53.

    20103502978Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande38.

    20103502979Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande38.

    20103502867Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande16.

    20103502866Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande15.