Logo ={0} - Retour à l'accueil

L'habitat du 16e siècle et du 17e siècle dans le Coglais

Dossier IA35049134 réalisé en 2011

Fiche

Voir

L'habitat des 16e et 17e siècles est relativement bien représenté sur le territoire de la communauté de communes du Coglais, cet habitat regroupe non seulement des manoirs, mais également des fermes et de simples maisons.

Les éléments les plus anciens observés remontent au 16e siècle. On a ainsi pu recenser de nombreuses maisons anciennes, la plus ancienne date retrouvée est 1555, il s´agit d´une maison située à l´Esconerie à Saint-Marc-le-Blanc. D´autres dates du 16e siècle ont été relevées, citons les principales :

- 1567 : La Richerais à Saint-Brice-en-Coglès,

- 1581 : le Haut Breil à Saint-Germain-en-Coglès,

- 1586 : le Haut Mée à Saint-Etienne-en-Coglès,

- 1587 : les Buis à Saint-Etienne-en-Coglès,

- 1587 : la Rousserie à Montours,

- 1592 : Montéchard au Tiercent.

De nombreuses dates du 17e siècle ont été relevées sur des maisons ou des manoirs, 28 d´entre eux font l´objet d´un dossier d´étude individuelle.

Parmi l'habitat rural de cette époque, il faut également noter les nombreuses maisons aux ouvertures travaillées et au bel appareil qui furent transformées par la suite en dépendance.

Le matériau de prédilection est évidemment le granite, qui affleure en de nombreux points sur la commune. Il a permis une mise en oeuvre soignée, en particulier aux 16e et 17e siècles. Il a également fait l'objet d'un travail particulier au niveau des décors, que ce soit en façade par le biais d'appuis de fenêtres ou d'encadrements ouvragés ou bien par la mise en valeur des cheminées au niveau des piédroits ou des manteaux.

L´habitat du 16e siècle est reconnaissable grâce à un certain nombre de caractéristiques architecturales : un toit long et pentu souvent brisé par un coyau et prolongé par une importante souche de cheminée, des façades soignées en grand appareil de granite pour les bâtiments les plus soignés et en moellon pour les autres, des encadrements de baies portant un décor propre à l'époque c'est-à-dire portes surmontées d'une accolade et appuis de fenêtres saillants, cheminées à corniches et hottes pyramidales, fenêtres à coussièges.

Les bâtiments construits au 17e siècle présentent des caractéristiques très proches de ceux construits au 16e siècle. Les encadrements de baies présentent toutefois un décor moins varié et les portes ne sont plus surmontées d'accolades ; il s'agit plutôt de portes en plein cintre.

La façade principale orientée principalement sud fait l´objet du décor porté. Pour les bâtiments les plus riches, la pierre est taillée. Cette apparence se décline d´abord sur la façade principale et ensuite, selon les moyens, sur les autres faces, mais dans la plupart des cas, les autres murs sont composés uniquement de moellon.

Les maisons élémentaires de cette époque ont un plan composé d´une pièce principale dénommée pièce à feu. On y accède par une porte très souvent de forme cintrée ou en anse de panier, une petite fenêtre, souvent grillée, éclaire cette unique pièce à vivre. Sur un des murs pignons, du côté opposé à la porte, se trouve la cheminée monumentale généralement en granite. Cette cheminée peut être simple ou décorée de moulures et de sculptures comme des visages, des calices, des motifs géométriques ou végétaux. En général, la partie exploitation (étable, laiterie ou cellier) se trouve située à côté de la pièce principale en alignement ; la porte extérieure qui y donne accès est très souvent plus petite que celle de la pièce à vivre à laquelle elle est jumelée.

Il y a également des maisons plus importantes où le plan devient plus complet. Ainsi, on distingue notamment à l´étage une fenêtre décorée de moulures, indiquant la chambre du haut. Cependant, parfois il s´agit également d´une pièce de vie dans le cas où le rez-de-chaussée est occupé par une dépendance. On accède à ces pièces soit par un escalier droit ou à vis situé dans la pièce principale, soit par un escalier extérieur quand il s´agit du second cas.

Aires d'étudesPays de Fougères
Dénominationsmaison, ferme, manoir
Période(s)Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Décompte des œuvres repérés 1500
étudiés 100