Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

L'église paroissiale Saint-Martin (Montours fusionnée en Les Portes du Coglais en 2017)

Dossier IA35048829 inclus dans Le village de Montours (Montours fusionnée en Les Portes du Coglais en 2017) réalisé en 2010
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Saint-Brice-en-Coglès
Adresse Commune : Portes du Coglais (Les)
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Montours

Au 12e siècle, il existait un prieuré à cet emplacement, il avait été donné par le baron de Fougères à l'abbaye Saint-Pierre de Rillé. L'ancienne église se composait d'une simple nef à laquelle on avait ajouté deux chapelles en 1733. De l'ancienne église, ne subsiste qu'une partie de retable en granite de style gothique flamboyant. Cet élément de retable du 16e siècle représente un Christ en croix entouré de la Vierge et de saint Jean. Ce retable avait été remonté au-dessus de la cheminée de la cuisine du presbytère, ancien logis prioral et actuellement mairie. Dans la nef de l'ancienne église, se trouvaient deux autels, l'un dédié à Notre-Dame au nord et l'autre à Saint-Melaine au sud. Les seigneurs de Bonteville avaient un banc devant l'autel de la Vierge ; ils étaient inhumés à cet emplacement. Les prêtres de la paroisse étaient quant à eux inhumés au sud devant l'autel Saint-Melaine. D'autres personnages ont été inhumées dans l'église, comme par exemple, Julien Dauguet, sieur de Louvacain en 1663. Pendant la période révolutionnaire, l'église fut achetée par Joseph Aussant. Julien Rouxel et Jean Leduc, tailleurs de pierre, construisent entre 1848 et 1852 la tour-porche sur les plans de l'architecte Charles Langlois. Le projet de construction de cette tour avait été approuvé par le conseil local des bâtiments civils car l'ancien clocher menaçait ruines ; la tour fut donc ajoutée à l'ancienne église. Le coût de la construction s'est élevé à un peu plus de 16 000 francs de l'époque. En 1866, ce même conseil approuve le projet de construction d'une nouvelle église. La nef et le transept sont donc construits de 1867 et 1869 par l'architecte Jourdin ; les travaux sont financés par le recteur de la paroisse Brisebarbe des Jardins. La nouvelle église est un peu plus grande que l'ancienne. La démolition de l'ancienne église, excepté la tour construite quelques années auparavant, avait commencé en 1866 par le chevet, puis la nef. Toutefois, après la démolition du choeur et des chapelles, des offices étaient encore célébrés sous l'ancienne nef couverte en tuile. Malheureusement, cette ancienne nef s'est écroulée en avril 1867 pendant un office, entraînant la mort de quatre paroissiens. En 1892, ont lieu des travaux de réparation de la tour de l'église qui était à l'époque gravement endommagée. L'architecte Arthur Regnault était d'ailleurs venu constater les dégâts (dislocation de la tour). Le devis des travaux s'élevait à 3000 francs. En 1893, la tour de l'église est restaurée après les visites des architectes Arthur Regnault et de l'entrepreneur Huchet de Rennes. Des travaux de couverture de l'église sont réalisés en 1921.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1817, porte la date, daté par travaux historiques
1848, daté par travaux historiques
1852, daté par travaux historiques
1866, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Langlois Charles, architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Jourdin Pierre, architecte, attribution par travaux historiques

Cette église de style né-gothique présente un plan en croix latine ; elle est composée d'un vaisseau unique. L'ensemble de l'église est construit en moellon de granite alors que le clocher-porche est élevé en pierre de taille du même matériau. Le porche ouest, en arc brisé est accolé de deux "contreforts" surmontés de pinacles. Toutes les baies de l´édifice sont des baies en arc brisé. L'édifice possède un chevet plat auquel est accolée la sacristie. Les toitures sont couvertes d'ardoise. La nef et les bras du transept sont couverts de voûtes sur croisées d'ogives. L'intérieur est sobre et dépouillé ; les retables du choeur et des transepts sont réalisés en bois et témoignent d'un style néo-gothique.

Murs granite
moellon
Toit ardoise
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • 20103506691Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_74_bande13.

    20103506995Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_77_bande68.

    20103506994Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_77_bande68.

    20103506993Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_77_bande68.

    20103506992Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_77_bande68.

    20103506991Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_77_bande68.

    20103506990Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_77_bande67.

    20103506989Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_77_bande67.

    20103506988Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_77_bande67.

    20103506987Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_77_bande67.

    20103506986Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_77_bande67.

    20103506985Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_77_bande67.

    20103506984Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_77_bande66.

    20103506983Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_77_bande66.

    20103506982Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_77_bande66.

    20103506981Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_77_bande66.

    20103506996Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_77_bande68.

    20103506980Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_77_bande66.

    20103506894Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 191_35_74_bande49.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration et comptabilité communales. Edifices publics. Monuments et établissements publics. Montours. Eglise (1847-1922). 20 192/12.

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • BARDEL, Philippe, MAILLARD Jean-Luc. Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. Rennes : Apogée, Ecomusée du Pays de Rennes, 2002.

  • BRAND'HONNEUR, Michel. Les mottes médiévales d'Ille-et-Vilaine. Institut Culturel de Bretagne, SKOL-UHEL AR VRO, Centre Régional d'Archéologie d'Alet, 1990.

  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : GP Impressions-Kervaux, 1994.

  • GASNIER, Marina. Le patrimoine industriel en Ille et Vilaine (19e-20e siècles). De l'inventaire à l'histoire. Thèse : Hist. de l'art : Rennes 2, Université de Haute Bretagne : 2001.

  • GASNIER, Marina. INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE, Comission régionale Bretagne. Patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine. Editions du Patrimoine, 2002, (Indicateurs du patrimoine).

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA France, BARRIE, Roger, RIOULT, Jean-Jacques. Région Bretagne. Les malouinières - Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1997, (Images du patrimoine, n°8).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises d'Ille-et-Vilaine. L'architecte Arthur Regnault. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1993, (Itinéraire du patrimoine, n°34).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1996, (Indicateurs du patrimoine).

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • PETITJEAN, Marc. DESORMEAUX, Ronan. CUCARULL, Jérôme Construire en Ille-et-Vilaine. Le Coglais et sa région. Rennes, Direction de l'aménagement et de l'environnement, Conseil Général d'Ille-et-Vilaine, 1993.

  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire-éditeur, 1884.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).