Logo ={0} - Retour à l'accueil

L'architecture religieuse sur la commune de Saint-Barthélémy

Dossier IA56001252 réalisé en 2002

Fiche

Observations sur les églises et chapelles

Les chapelles sont nombreuses sur le territoire de Saint-Barthélemy comme sur les autres communes du canton de Baud. Elles ne témoignent pas uniquement de la richesse seigneuriale sous l'Ancien Régime, mais aussi d'une certaine aisance paysanne. En effet, si le mécénat des Rohan et des familles nobles locales est omniprésent, la participation financière des paysans à la construction des édifices religieux est bien réelle.

Baud dont Saint-Barthélemy est une section (jusqu'en 1867) est mentionnée en 1259 dans les archives de l'abbaye de Lanvaux. Sur les sept chapelles mentionnées dans la documentation, seules quatre d'entre elles subsistent aujourd'hui : les chapelles Saint-Adrien, Saint-Thuriau, Saint-Fiacre et Saint-Guen.

Lorsque Saint-Barthélemy est détachée de Baud en 1867 en tant que commune et en 1871 en tant que paroisse, la chapelle Saint-Barthélemy est utilisée comme église paroissiale jusqu'en 1895 (date de construction de la nouvelle église) puis rasée en 1912. Au village de Saint-Corentin la chapelle du même nom est rasée en 1962, seule subsiste la fontaine de dévotion du 15e siècle. Dans son "Histoire archéologique, féodale et religieuse des paroisses du diocèse de Vannes" de 1891, Le Méné signale l'ancienne existence d'une chapelle au village de Saint-Ily, détruite à une date inconnue.

Toutes ces chapelles ont été édifiées de la fin du 14e siècle au 17e siècle, périodes de prédilection pour l'architecture religieuse en Bretagne. Saint-Adrien est l'édifice majeur de la commune : important lieu de pèlerinage à la fin du 15e siècle, il est l'émanation de la grande famille des Rohan, premiers seigneurs prééminenciers. Les chapelles Saint-Fiacre et Saint-Guen conservent des vestiges de la fin du 14e siècle ou du premier quart du 15e siècle tandis que celle de Saint-Corentin - aujourd'hui disparue - est reconstruite au 17e siècle sur un édifice datant lui aussi du 15e siècle si l'on en juge par la fontaine de dévotion encore en place.

L'ancienne chapelle Saint-Barthélemy aurait été édifiée au 16e siècle : sur le cadastre ancien de 1828, l'édifice présente un plan en croix latine. Une carte postale de la fin du 19e siècle montre un édifice en pierre de taille agrandi en moellon, au nord, en 1871 lorsque la chapelle devient église paroissiale. La tour du clocher semble dater du 19e siècle, elle surplombe la façade ouest et son portail à pilastres fin 17e siècle début 18e siècle.

A ces chapelles de villages s'ajoute une chapelle seigneuriale, rattachée à l'ancien manoir de Kerhuilic, appartenant à la famille éponyme.

Aires d'étudesBaud
Dénominationséglise, chapelle
AdresseCommune : Saint-Barthélemy
Période(s)Principale : 15e siècle
Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Décompte des œuvres repérées 5
étudiées 5