Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hôtel particulier, 39 rue Brémond d'Ars (Quimperlé)

Dossier IA29000520 réalisé en 2001

Fiche

Appellations Hôtel Pégasse
Parties constituantes non étudiées cour, jardin
Dénominations hôtel
Aire d'étude et canton Quimperlé - Quimperlé
Hydrographies Isole L'
Adresse Commune : Quimperlé
Adresse : 39 rue Brémond d'Ars
Cadastre : 1824 F 21 ; 1996 AI 121

Cet hôtel particulier a probablement été construit vers 1650 pour les Pégasse, famille de notables fortunée. L´emprise au sol, les distributions, l´escalier et les cheminées des pièces sud du rez-de-chaussée datent de cette époque. L' élévation sur rue garde les amorces de trois lucarnes disparues dont une a peut-être été remontée à l'ouest. Sans affecter les structures, l´intérieur est réaménagé vers 1730, probablement pour la famille de Mauduit ; en témoignent les cheminées et les lambris des pièces nord du rez-de-chaussée ainsi que la cheminée sud de l´étage. Au 19e siècle, l´aile en retour d'équerre nord a été prolongée par la construction d´un logis mitoyen à étage. Deux baies supplémentaires sont alors percées à l´étage du corps de bâtiment principal et beaucoup d´ouvertures sont agrandies. Le projet d'alignement figurant sur le plan de 1924 n'a pas été réalisé.

Période(s) Principale : milieu 17e siècle
Principale : 2e quart 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Auteur(s) Personnalité : Pégasse, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Mauduit, commanditaire, attribution par source

L´édifice est conçu suivant un plan en U, avec passage central donnant accès à la cour et au jardin. Le corps de bâtiment principal s´élève sur un sous-sol à usage de cave aérée par des soupiraux. Le gros-oeuvre est en moellon couvert d´enduit, à l´exception de la façade sur rue, en pierre de taille de granite. Tous les corps de bâtiments sont coiffés de toits à croupe, à l´exception de l´aile en retour d'équerre nord (19e siècle), couverte d´un toit à longs pans. Un escalier rampe sur rampe en granite dessert tous les niveaux. En prolongement de la cour, un jardin d'agrément descendait jusqu'à la rivière de l'Isole.

Murs granite
enduit partiel
pierre de taille
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit ardoise
Étages sous-sol, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures croupe
noue
Escaliers escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie
Typologies hôtel particulier à plan en U. En front de parcelle
États conservations restauré

Malgré la disparition de lucarnes et quelques modification de baies, la façade sur rue affiche une mise en oeuvre soignée dont la qualité est néanmoins altérée par des joints à chanfreins en ciment. Les Pégasse dont l´emprise sur le patrimoine de la ville et des environs est importante au 17e siècle, font bâtir une résidence urbaine d´un type unique à Quimperlé. Conçu suivant un plan en U, le bâtiment est entièrement destiné à l´habitation qui se situe de part et d´autre et au-dessus d´un passage d´entrée ; celui-ci sépare le bâtiment en deux parties distinctes dont les fonctions d´origine restent encore partiellement lisibles : cuisine associée à une salle de réception d´un côté, suite de pièces de réception de l´autre, avec accès direct au sous-sol. Cette configuration semble s´inspirer, bien qu´à une échelle modeste, des distributions alors en vogue dans les hôtels parisiens. Exécutées vers 1730, les boiseries en chêne ciré qui entourent la cheminée de la salle de l´étage forment un décor raffiné et discret de style rocaille, également exceptionnel à Quimperlé, et sont à comparer aux réalisations rennaises et nantaises de l'époque.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • 20032901314NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 292.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Finistère, 3 P 292. Cadastre de 1824, section F.

  • A.C. Quimperlé. Plan d´aménagement et d´embellissement de la ville de Quimperlé, 1924-1925 par M. Troalen, ingénieur des travaux publics de l´Etat.

Bibliographie
  • Prestige d´une cité bretonne. Quimperlé. Les rues du Château et du Gorréquer. Ouvrage collectif : Société d´histoire du pays de Kemperlé, Bannalec, 1990.

    p. 65, 450, 525-526
  • INVENTAIRE GENERAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Quimperlé et son canton. Finistère. Collection Images du Patrimoine n° 217, Rennes, 2002.

    p. 70