Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hôtel de voyageurs dit Grand Hôtel la Roseraie, 14, 16 rue de la Clarté, Trestraou (Perros-Guirec)

Dossier IA22006157 inclus dans Quartier de Trestraou (Perros-Guirec) réalisé en 2000

Fiche

Appellations dit Grand Hôtel La Roseraie
Destinations immeuble à logements
Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément, garage
Dénominations hôtel de voyageurs
Aire d'étude et canton Côte de Granit Rose - Perros-Guirec
Adresse Commune : Perros-Guirec
Lieu-dit : Trestraou
Adresse : 14, 16 rue de la Clarté
Cadastre : 1985 AK 58

Hôtel de voyageurs dit Grand Hôtel La Roseraie construit à partir de 1929 (dépôt du permis de construire), par l' architecte Henri Menet, installé à Perros-Guirec, pour Joseph Le Floch, hôtelier. L' hôtel est ouvert le 13 juillet 1930. Construit en front de mer, il semble que le projet était plus important que la réalisation, la commission des permis de construire ayant demandé à ce que la hauteur de la construction soit ramenée à 20 mètres. Un garage, aujourd' hui situé sur la parcelle voisine et remanié, est construit à partir de 1930 (dépôt du permis de construire) . En 1934, l' hôtel est vendu à Robinet, suite à une saisie immobilière. La description mentionne des cuisines, un bar et un grand hall au rez-de-chaussée, une grande et deux petites salles à manger, et un salon au premier étage. Les chambres possèdent l' eau courante chaude et froide. Une cage est prévue pour un ascenseur. En 1939, l' hôtel comprend 75 chambres, 3 salles de bains communes, 8 WC à l' anglaise, 200 places dans la salle à manger. L' hôtel est aujourd' hui transformé en immeuble à logements.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1929, daté par source
Auteur(s) Auteur : Menet Henri, architecte, attribution par source
Personnalité : Le Floch Joseph, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Robinet, propriétaire, attribution par source

Edifice de plan allongé à dix travées. Les deux travées centrales sont en ressaut sur les deux façades antérieure et postérieure et comprennent l'accès à l'édifice. Gros-oeuvre en moellons de granite laissés apparents, les chaînes d'angles et entourages des baies sont en granite rose. Les éléments en ciment, grands linteaux, balcons, sont teintés en rose, dans la masse. La couverture est brisée, et présente un égout retroussé. Les formes des baies varient selon les niveaux et les travées, à alternance régulière : plein-cintre ou polygonal à trois pans. La fenêtre de lucarne qui éclaire une chambre au dernier étage de comble est couverte d'un fronton-pignon triangulaire à crossettes. Quelques éléments en bois animent la façade : garde-corps, pergola et aisseliers. La façade antérieure sur mer présente une large avancée centrale, sur deux niveaux, qui forme une large terrasse au troisième niveau. L'escalier dans-oeuvre est tournant, à deux volées, dont une volée double.

Murs granite
moellon
Toit ardoise
Étages 3 étages carrés, 3 étages de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures terrasse
toit à longs pans brisés
toit à longs pans
croupe brisée
croupe
noue
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant
en maçonnerie

Type de l'hôtel de grande dimension, implanté en front de mer et aux élévations non dénaturées.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • Voir aussi enquête thématique régionale (patrimoine de la villégiature) - 1999 (Elisabeth Justome) : .