Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hôtel de ville, rue de Pont-Aven (Quimperlé)

Dossier IA29000492 réalisé en 2001

Fiche

Appellations La Roche Beaubois
Destinations hôtel de ville
Parties constituantes non étudiées jardin, blockhaus
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Quimperlé - Quimperlé
Adresse Commune : Quimperlé
Adresse : rue de Pont-Aven
Cadastre : 1981 AI 205

Entouré d´un parc d´un hectare et demi, l'édifice a été construit pour Joseph de Mauduit et Virginie Cabon de Kerandraon en 1862 ; il domine la vallée de la rivière du Beaubois (ou Dourdu) et une papeterie, ancien moulin à chiffons exploité dès le 18e siècle. Il devient la résidence du tanneur Louis Marsille entre 1878 et 1917, directeur de la tannerie voisine. Le plan de Troalen de 1924 reflète l´état du domaine à cette époque. La demeure sert temporairement de clinique entre 1930 et 1933. La ville de Quimperlé l'acquiert en 1937 et y installe une auberge de jeunesse qui fonctionne jusqu´en 1940, date de l´installation du quartier général de l´armée allemande qui fait construire, en 1942, par les établissements Hubert, un blockhaus dans la partie nord du parc. L´édifice devient hôtel de ville en 1944. Seule la salle ouest du rez-de-chaussée conserve son aspect d'origine.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1862, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Hubert, entrepreneur de maçonnerie, attribution par travaux historiques
Personnalité : Mauduit Joseph de, commanditaire, attribution par source

Edifice de plan double en profondeur à trois corps principaux couvert chacun d´un toit brisé en pavillon. Sous-sol, rez-de-chaussée et premier étage à environ 300 m2 de surface chacun, avec pièces de service au sous-sol, salons, salle à manger et pièces de réception au rez-de-chaussée et chambres à l´étage et dans les combles. Gros-oeuvre en moellon enduit, à l´exception de l´encadrement des baies, des bandeaux, des corniches et des lucarnes, en pierre de taille de granite. Blockhaus construit en pan de béton armé.

Murs granite
enduit partiel
moellon
pierre de taille
pan de béton armé
Toit ardoise
Étages sous-sol, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée, jardin en pente
Couvertures toit brisé en pavillon
Escaliers escalier tournant à retours avec jour, en charpente
États conservations restauré, remanié

Comme Kerbertrand, la Roche-Beaubois est, à Quimperlé, une des grandes demeures d´inspiration néoclassique construites pour la famille de Mauduit par un architecte inconnu dans la seconde moitié du 19e siècle.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.C. Quimperlé. Plan d´aménagement et d´embellissement de la ville de Quimperlé, 1924-1925 par M. Troalen, ingénieur des travaux publics de l´Etat.

Bibliographie
  • BELLANCOURT, Yves. La Roche-Beaubois, hôtel de ville de Quimperlé. Dans : Chronique de la société d´histoire du pays de Kemperlé. 1991, N° 2.

    p. 1-20
  • Le Patrimoine des Communes, le Finistère. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France).

    p. 1358-1359