Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hameau, Trédudon-le-Moine (Berrien)

Dossier IA29003687 réalisé en 2008

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiéesfontaine, lavoir, ferme, maison, puits
Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Huelgoat
AdresseCommune : Berrien
Lieu-dit : Trédudon-le-Moine
Cadastre : 1836 I2 ; 1986 I2

Trédudon-le-Moine est isolé au nord-ouest de la commune, environné de landes. Sous l'Ancien Régime, trois fermes du hameau soumises à l'usement de quévaise dépendaient de l'abbaye cistercienne du Relec située au nord en Plounéour-Ménez. Au centre de l'écart, la maison du 17e siècle dite maison des moines a laissé son nom au hameau, unique témoin de l'occupation cistercienne. Bien que très remaniée aux 19e et 20e siècles, sa taille et sa disposition avec cour pavée, bordée de dépendances la différencie nettement des autres habitations. Ces dernières sont toutes du 19e siècle, à l'exception d'un logis 17e siècle remanié de plan massé à escalier extérieur (parcelle 992) et d'une ferme à avancée datée 1799 (n° 16 parcelle 994). Ce gros hameau regroupait plus de cent habitants entre les deux guerres mondiales. Sur les dix-huit maisons et fermes repérées, deux anciennes fermes ont été sélectionnées.

Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1799, porte la date
1840, porte la date
1850, porte la date
1857, porte la date
1909, porte la date
1910, porte la date
1911, porte la date

Le hameau est établi sur une hauteur, en bordure des monts d'Arrée. Il compte une trentaine de logis construits sans ordre apparent, majoritairement orientés sud, sud-est. Au centre de cet écart, le carrefour bordé de maisons, parmi les plus anciennes, semble être le coeur de l'agglomération. La fontaine-lavoir est aménagée à l'est, en contrebas du hameau, récemment nettoyée par les habitants. Deux autres sources, une pour la consommation humaine, l'autre pour les animaux sont situées à proximité.

Site des Monts d'Arrée (site pluricommunal). Site Inscrit : Arrêté du 10/01/1966.

Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionparc naturel régional

Annexes

  • Dès le départ des troupes anglaises du camp de Saint-Thégonnec après la capitulation, le 16 juin 1940, l'organisation clandestine du parti communiste, dirigée localement par Pierre Plassart, stocke des armes avec la complicité et le soutien de toute la population de Trédudon. Durant toute l'Occupation, Trédudon-le-Moine sert de dépôt d'armes, de refuge pour les résistants traqués, de lieu de réunion et de décision pour les dirigeants nationaux et régionaux des FTPT. A la Libération, l'état-major national décerne à Trédudon le titre de "premier village résistant de France" et lui élève cette stèle (extrait de "Le Patrimoine des Communes, le Finistère").

  • 20082907793NUCB : Archives municipales de Berrien

    20062908283NUCB : Archives départementales du Finistère

Références documentaires

Documents figurés
  • Archives municipales de Berrien. Copie du cadastre de 1836. Mercier, préfet, Blanchard, maire, Taconnet, géomètre en chef, Petit aîné, Petit jeune, Touzé et Belléguic, géomètres.

Bibliographie
  • LAURENT, Jeanne. Un monde rural en Bretagne au XVe siècle. La quévaise. Ecole Pratique des Hautes Etudes, Paris, Imprimerie Nationale, 1972.

    p. 160
  • Ouvrage collectif. Le Patrimoine des Communes, le Finistère. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France), vol. I.

    p. 561