Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hameau, Penarguer (Saint-Rivoal)

Dossier IA29003345 réalisé en 2008

Fiche

Parties constituantes non étudiéesmaison, grange, étable
Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Pleyben
AdresseCommune : Saint-Rivoal
Lieu-dit : Penarguer
Cadastre : 1813 A 2

La présence du hameau est attestée dès 1496 (sous le toponyme de Penankaer). Sa structure, en deux parties distantes d'une centaine de mètres (Penarguer bras - Penarguer bihan sur le cadastre ancien) et regroupant sept à huit fermes, n'a guère évolué depuis 1813. Plusieurs constructions de la fin du 19e et du début du 20e siècle sont venues étoffer la partie ouest du hameau (anciennement Penarguer bras). Etable (ancien logis) et logis 4 probablement 18e siècle ; logis-étable 1 et logis 2 probablement seconde moitié du 18e siècle ; logis 3 quatrième quart du 19e siècle et logis-étable 2 et logis 1 respectivement datés 1901 (porte la date) et 1903 (information orale).

Période(s)Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1891, porte la date, daté par tradition orale
1901, daté par source
1903, daté par source

Gros oeuvre en moellons de schiste et de quartzite (logis 1, 3 et 4 et ancien logis) ou en moellons de grès et de schiste (logis-étable 1 et 2 et logis 2) ; encadrement des baies en granite (logis 1 et 3). Parmi les repérages, deux correspondent à des logis-étable (à porte unique et à deux portes), trois à des maisons à avancée (en rez-de-chaussée ou comble à surcroît, toit en bâtière ou rampant) et deux sont de type ternaire. Logis 4 (à avancée : comble à surcroît, toit en bâtière) avec lignolet daté 1891 : date de réfection de la toiture et peut-être réhaussement de la maison (traces sur le pignon de l'avancée). Ensemble de trois granges positionnées au centre du noyau bâti.

Mursgrès
granite
schiste
quartzite
moellon
Toitardoise
Étagescomble à surcroît, 1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
noue
Typologieslogis-étable (à deux portes), logis-étable (à porte unique), logis de type ternaire, logis à avancée (en rez-de-chaussée, toit rampant), logis à avancée (comble à surcroît, toit rampant), logis à avancée (comble à surcroît, toit en bâtière)

Hameau intéressant : bâti de qualité représentant différentes périodes de constructions bien distinctes (typologie et matériaux différents). Coexistance à la fin 19e et début du 20e siècle, de deux manières de construire : façon traditionnelle (logis-étable 2 daté 1901 en moellons de grès et de schiste) et influence urbaine (logis 3 de type ternaire du quatrième quart 19e siècle avec encadrement des baies en granite). Diversité remarquable des matériaux (grès, granite, schiste, quartzite). Site des Monts d'Arrée (site pluricommunal) : toute la commune est en site inscrit (arrêté du 10 janvier 1966).

Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionparc naturel régional

Annexes

  • 20082905132NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 319.

Références documentaires

Bibliographie
  • DESHAYES, Albert. Dictionnaire topographique du Finistère. Coop Breizh, 2003.

    p. 328