Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hameau ou village de Locadour (Kervignac)

Dossier IA56007640 réalisé en 2009

Fiche

Parties constituantes non étudiées ferme, maison, chapelle
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Ria d'Etel - Port-Louis
Adresse Commune : Kervignac
Lieu-dit : Locadour
Cadastre : 1837 I2

L'écart s'est constitué près de la chapelle de Locadour, dont le nom signifie lieu de Cadour ou Cadur. De ce personnage, la légende prétend qu'au 6e siècle, il aurait été envoyé par le comte de Vannes Guérech, avec Cado et Goal, auprès de saint Gunthiern pour libérer la paroisse d'une invasion d'insectes qui dévastaient les récoltes. Locadour est cependant le seul lieu en Bretagne où ce saint qui serait originaire du pays de Galles, est mentionné. Si la chapelle peut dater en son état actuel des 15e et 16e siècles, aucune des fermes qui composent l'écart n'est aussi ancienne. Cependant, la ferme parcelle 87 remploie des ouvertures remontant à la fin du 16e siècle qui témoignent de l'ancienneté de l'écart. Mais il semble que la richesse rurale de la fin du 18e siècle constatée ailleurs dans le territoire ait provoqué la reconstruction de cette ferme en 1779, la construction de la maison au nord (1787) et d'une autre ferme remaniée. Les trois autres fermes recensées ont été reconstruites au 19e siècle et sont très remaniées à la fin du 20e siècle. Sur le plan cadastral de 1837 se voit dans la prairie et dans des petites parcelles encloses isolées dans cette prairie située au nord de la chapelle, un certain nombre de petites constructions carrées à usage de cellier, d'après l'identification faite sur les matrices cadastrales de 1837, y compris celle dotée d'une excroissance circulaire (I1214), sans doute un four à pain.

Période(s) Principale : 15e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

Seule la chapelle reste à l'écart de l'axe nord sud qui distribue le village : en ce sens, elle n'a pas contribué à structurer cet écart. Le long de ce chemin se répartissent les fermes, orientées majoritairement au sud, sauf les parcelles 185 et 85 dont l'orientation est commandée par la rue. Les maisons sont à étage ou à haut surcroît.

Murs granite
moellon
pierre de taille
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • A.D. Morbihan, 3P 1567 et 1568. Kervignac. Matrices cadastrales, 1836-1914.

    Dénomination des parcelles de Locadour possession de Jean Conan en 1837

    I 1153 er mané taillis,

    I 1178 : Locadour, cellier

    I 1185 : liorh er Goh Forn (jardin du Vieux Four) verger

    I 1188 liorh er forn (jardin du Four) , courtil

    I 1189 : Locadour , bâtiment

    I 1201 : pré

    I 1202 : Jardin pen en ty (jardin du penty)  : jardin

    I 1203 courtil

    I 1204 Locadour maison sol bâtiment et cour

    I 1209 : liorh Donne verger

    I 1210 : Locadour, cellier

    I 1211 : Locadour , maison, cour et sol bâtiment

    I 1211 bis : jardin bihan en Ty rousse : courtil

    I 1212 : Liorh ardran en ty rousse : verger

    I 1213 : Locadour, cellier

    I 1214 : Locadour, cellier.

  • 20095606320NUCB : Archives départementales du Morbihan, 3 P 121.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Morbihan, 3P 121. Plan cadastral. 3P 1567 et 1568. Kervignac. Matrices cadastrales, 1836-1914.