Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hameau, Langle (Brasparts)

Dossier IA29003248 réalisé en 2008

Fiche

Á rapprocher de

Parties constituantes non étudiées four à pain, maison
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional d'Armorique - Pleyben
Adresse Commune : Brasparts
Lieu-dit : Langle

La structure actuelle du hameau ne diffère guère de celle figurant sur le cadastre de 1812 à l'exception d'une ferme disparue (au nord) et de bâtiments récents construits à l'ouest et au nord. Cinq anciennes fermes avec dépendances associées construites entre la seconde moitié du 18e et le début du 20e siècle ont été repérées. Certains éléments remployés (pierres datées 1638, 1771) pourraient provenir de Castel Du, hameau voisin, où Mathieu Larrer, recteur de Brasparts et fondateur de l'ancienne chapellenie dite de Chateaunoir, s'était fait construire une maison en 1663. Logis 1 construit en 1782 pour Louis Le Guillou, avec remploi de lucarnes du 17e siècle provenant de Castel Du, communs en alignement datés 1811. Logis 2 construit en 1809 pour Louis Le Guillou, four à pain plus tardif. Four à pain monumental (sud) daté 1781 et restauré en 1896. Logis 3 daté 1807, ancienne étable attenante datée 1828. Logis 4 bâti au 18e siècle, double orientation tardive suite au rajout d'une avancée au nord, four à pain 19e siècle ; pierres de remploi (1638, 1771) dans une dépendance ruinée. Logis 5 construit vers 1900.

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 17e siècle
Secondaire : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Secondaire : limite 19e siècle 20e siècle
Dates 1638, porte la date
1771, porte la date
1781, porte la date
1782, porte la date
1807, porte la date
1809, porte la date
1811, porte la date
1828, porte la date
1896, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Le Guillou Louis, commanditaire, signature

Emploi d'un granite d'extraction locale provenant de l'ancienne carrière du Goël : mise en oeuvre en pierre de taille (logis 1). Recours au schiste pour certains linteaux. Logis 1 (1782) : logis jumelés dont un à avancée, intérieur remanié. Logis 2 (1809) : peut-être ancien logis-étable, associé à un four à pain abrité par un auvent. Logis 3 (1807) : semi-enterré avec escalier postérieur donnant accès à l'extérieur et au grenier ; écurie en alignement avec cheminée destinée à la cuisson des aliments pour le bétail. Logis 4 : à avancée au sud (orientation d'origine), rajout d'une avancée au nord abritant un escalier moderne, sol partiellement couvert de grandes dalles de schiste, saloir surmonté d'une armoire murale encastré dans le mur sud, four à pain dans un appentis s'ouvrant sur la salle. Logis 5 : à étage, type ternaire, enduit.

Murs schiste
granite
enduit partiel
pierre de taille
moellon
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Typologies logis-étable. Maison à avancée (étage, toit en bâtière). Maison de type ternaire
États conservations restauré, remanié

L'ensemble mérite mention à cause de la densité et de la qualité des éléménts bâtis dont plusieurs logis construits pour des notables ruraux, la famille Le Guillou, à l'origine des constructions réalisées entre 1780 et 1830. La présence de trois fours à pain dont un daté 1781 - il compte parmi les mieux conservés et les plus anciens de la commune - est remarquable. Site des Monts d'Arrée (site pluricommunal), site inscrit (arrêté du 10/01/1966).

Statut de la propriété propriété privée
Sites de protection site inscrit

Annexes

  • 20072908181NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 19.

    20072908182NUCB : Archives départementales du Finistère, 2 Fi 16.

Références documentaires

Bibliographie
  • PEYRON, Paul, ABGRALL, Jean-Marie. Brasparts. Notices des paroisses du diocèse de Quimper et de Léon. Dans : Bulletin de la commission diocésaine d´architecture et d´archéologie, vol. I, 1904.

    p. 280-281