Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hameau, Kerventurus (Brasparts)

Dossier IA29003296 réalisé en 2008

Fiche

Parties constituantes non étudiées cour, communs, logis, puits, four à pain
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional d'Armorique - Pleyben
Adresse Commune : Brasparts
Lieu-dit : Kerventurus

Surplombant la vallée de la Douffine, Kerventurus a gardé, en dépit de nombreux remaniements ou disparitions, la structure "en paquet" qu'il avait en 1812 et probalement avant. En 1846, on y recense deux ménages et 14 habitants. L'existence de deux unités d'exploitation reste lisible. Formant alignement aves étables et écuries, un ensemble de deux logis (17e-18e siècle), aujourd'hui en état de vestiges ou détruits après l'enquête de 1974, un logis daté 1646, un puits et un four à pain ont été repérés. Construit en 1646 pour Y. Page, le logis conserve, fixé sur le pignon sud, un cadran solaire daté 1647 portant une inscription partiellement illisible, le nom d'un prêtre, peut-être Postec ou Fustec, ainsi qu'un calice gravé, ce qui pourrait indiquer - sauf si le cadran provient d'un autre lieu - une ancienne habitation de prêtre.

Période(s) Principale : 2e quart 17e siècle
Dates 1646, porte la date
1647, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Page Y., commanditaire, signature

Logis 1 (1646) : toutes les baies, à l'exception de la porte d'entrée et de la fenêtre de l'étage, ont été agrandies, lucarnes modernes, souche de cheminée sud récente. Alignement de logis et communs : partie ouest composé d'un logis-étable, escalier extérieur et toitures disparus ; partie est (détruite) composée d'un logis-étable avec escalier tournant dans-oeuvre, saloir et armoire murale encastrés dans l'épaisseur du mur de la salle, pignon découvert plaidant en faveur d'une couverture d'origine en chaume.

Murs granite
schiste
moellon
Toit ardoise
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
noue
Typologies maison à avancée (étage, toit en bâtière)
États conservations détruit après inventaire, vestiges, remanié
Techniques sculpture
Représentations calice

Kerventurus conservait des éléments bâtis de qualité malheureusement disparus après 1974, notamment un habitat mixte du 17e siècle qui se distinguait par une mise en oeuvre particulièrement soignée (moellons équarris de schiste posés à sec). La présence éventuelle d'une résidence de prêtre n'est pas à exlure.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20072908173NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 19.