Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hameau, Goashalec (Berrien)

Dossier IA29003735 réalisé en 2008

Fiche

Parties constituantes non étudiéesferme, maison, lavoir, croix de chemin
Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Huelgoat
AdresseCommune : Berrien
Lieu-dit : Goashalec
Cadastre : 1836 G2 ; 1986 G2

La croix médiévale qui marque l'entrée nord de Goashalec témoigne de l'ancienneté du hameau même si aujourd'hui l'habitat n'y est pas antérieur au 19e siècle. On sait que sous l'Ancien Régime, cinq fermes du hameau soumises à l'usement de quévaise dépendaient de l'abbaye cistercienne du Relec (Plounéour-Ménez). Une fontaine du 18e siècle associée à un lavoir se trouve au centre du hameau. Sur les huit maisons/fermes repérées, une ancienne ferme a fait l'objet d'une sélection.

Période(s)Principale : Fin du Moyen Age
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Dates1838, porte la date
1862, porte la date
1865, porte la date
1878, porte la date

Goashalec regroupe une bonne quinzaine de logis répartis de part et d'autre de la route, du nord au sud. Les habitations sont majoritairement orientées au sud, construites perpendiculairement à l'axe de communication. Cependant, les trois plus anciennes fermes sont orientées sur la route, à l'ouest et à l'est.Trois grandes fermes tardives à cour ouverte ou semi-ouverte se distinguent des fermes basses plus anciennes.

Site des Monts d'Arrée (site pluricommunal). Site Inscrit : Arrêté du 10/01/1966.

Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionparc naturel régional

Annexes

  • 20082907807NUCB : Archives municipales de Berrien

Références documentaires

Documents figurés
  • Archives municipales de Berrien. Copie du cadastre de 1836. Mercier, préfet, Blanchard, maire, Taconnet, géomètre en chef, Petit aîné, Petit jeune, Touzé et Belléguic, géomètres.

Bibliographie
  • LAURENT, Jeanne. Un monde rural en Bretagne au XVe siècle. La quévaise. Ecole Pratique des Hautes Etudes, Paris, Imprimerie Nationale, 1972.

    p. 160