Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hameau, Coz Castel (Sizun)

Dossier IA00005777 réalisé en 2006

Fiche

Á rapprocher de

Parties constituantes non étudiéesmaison, cour, puits, communs, château d'eau
Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Sizun
AdresseCommune : Sizun
Lieu-dit : Coz Castel
Cadastre : 1812 I 1 ; 1996 I

Sur le cadastre de 1812 figurent quatre alignements superposés formant un village important composé de plusieurs exploitations. La configuration actuelle est à peu près identique. La partie la plus ancienne conservée, aujourd'hui en ruine, se situe au centre, avec deux logis du 17e siècle dont un daté 1654. L'enquête de 1970 permet de connaître leurs caractéristiques : logis ouest avec escalier de distribution extérieur en façade jouxtant le logis est daté 1654 avec, en façade postérieure, deux avancées dont une abritant l'escalier de distribution extérieur. En 1970, la salle du logis ouest conservait, placé contre le mur nord, un alignement de trois lits-clos. L'alignement nord comptait au moins un logis dont l'escalier de distribution extérieur a été supprimé vers 1940 (information orale). Une campagne de renouveau intervient, à l'initiative des propriétaires non résidents, durant la seconde moitié du 19e siècle : reconstruction de trois logis de type identique en rez-de-chaussée et comble à surcroît à destination des fermiers et alignement de communs (écuries, étables). Un puits se situe à l'ouest du village, à proximité de l'ancien château d'eau qui permettait une distribution en eau courante dès les années 1930. Un abreuvoir en ciment portant l'inscription J. M. Cavaloc ainsi que la date de 1934 est en place.

Période(s)Principale : 3e quart 17e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Dates1654, porte la date
Mursschiste
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toitardoise
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît, 1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
Typologiesmaison à avancée (à toit rampant et escalier couvert)
États conservationsenvahi par la végétation, menacé

Malgré l'état critique des éléments les plus anciens, l'intérêt de ce village réside dans la lisibilité de son évolution liée à son statut et les nouvelles manières de construire introduites par les propriétaires terriens dans la seconde moitié du 19e siècle (étables et écuries aérées, nouveaux logements des fermiers). A noter également la modernité du système d'adduction d'eau et l'existence d'un abreuvoir dont un exemplaire semblable subsiste au village de Hengoat. Site des Monts d'Arrée (site pluricommunal). Site Inscrit : Arrêté du 10/01/1966.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Sites de protectionsite inscrit

Annexes

  • 20062905617NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 279.