Logo ={0} - Retour à l'accueil

Gymnase du lycée Kerraoul, avenue Gabriel Le Bras (Paimpol)

Dossier IA22133050 inclus dans Lycée polyvalent Kerraoul, avenue Gabriel Le Bras (Paimpol) réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Le lycée de Paimpol, conçu au lendemain de mai 1968, s’inscrit dans un mouvement de révolution pédagogique, celui des écoles à aires ouvertes. Par l’importance des surfaces vitrées, les classes s’ouvrent sur la nature. La vue sur mer depuis les salles de l’aile droite, aujourd’hui limitée par la végétation, y contribue. Le plan d’ensemble joue sur la forte déclivité du terrain. Le gymnase y occupe une place centrale, avec une cour bordée de galeries reliant l’internat quadrangulaire et l’externat en U disposés à chaque extrémité. Le projet initial prévoyait en outre une maison des jeunes circulaire et une piscine. Le front sud du gymnase est orné d'une grande sculpture murale de B. et Y. Alleaume.

Dénominationsgymnase
Aire d'étude et cantonBretagne
AdresseCommune : Paimpol
Lieu-dit : Adresse : avenue Gabriel Le Bras

Maire de Paimpol depuis 1961, Max Querrien veut doter sa ville d'un complexe scolaire, sportif et socio-éducatif. Il s’agit d’un projet expérimental de centre d’enseignement, de jeunesse et de sports, fruit des efforts conjugués des ministères de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse et des Sports, dans la cadre des opérations « Écoles ouvertes ». Les premiers plans sont dressés en 1967 par Louis Arretche, Architecte en chef des Bâtiments civils et Palais nationaux, et Michel Auvergniot, architecte DESA (diplômé de l'École Spéciale d'Architecture) et urbaniste. Le 18 mars 1970, le Conseil général des Bâtiments de France approuve le programme et le plan-masse. Le 10 mars 1971, le projet bénéficie d'un arrêté de subvention de 3 124 029 F pour une première tranche (lycée classique et moderne et CET annexé). Le gymnase, propriété municipale, fait l'objet d'un arrêté d'approbation technique le 15 novembre 1972 et d'une subvention de 570 000 F au taux de 42,22% le 28. La réception provisoire est prononcée avec réserves le 3 juin 1975. Dès 1982, on observe des désordres : « fuites d’eau importantes au niveau du point le plus bas de la toiture, dégradation progressive des matériaux qui par petits morceaux tombent sur le sol », au point que la fermeture du gymnase est envisagée.

Période(s)Principale : 4e quart 20e siècle
Dates1975, daté par source
Auteur(s)Auteur : Arretche Louis
Louis Arretche (1905 - 1991

Architecte en chef des Bâtiments civils et Palais nationaux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Auvergniot Michel
Michel Auvergniot

Architecte DESA, urbaniste, 18 rue Berthollet, Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Alleaume Bernard
Bernard Alleaume (7 avril 1930 -

Ancien élève de l’École nationale supérieure des Arts décoratifs et de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur attribution par source
Auteur : Alleaume Yvette
Yvette Alleaume , né(e) Vincent (6 juin 1927 - 15 juin 2011

Ancienne élève de l’École nationale supérieure des Arts décoratifs et de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur attribution par source

Gymnase type C avec gradins. Le mur sud, paroi de béton de 22 m sur 6, est traite comme un fond de scène, animé par une gravure obtenue par empreintes de polystyrène travaillé. Il s'agit d'une commande au titre du 1% artistique passée en 1974 aux sculpteurs Bernard Alleaume et Yvette Vincent-Alleaume.

Mursbéton
Toitacier en couverture
Plansplan rectangulaire régulier
Couvrementscharpente en bois apparente
Statut de la propriétépropriété de la commune