Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fort de la Varde (Saint-Malo)

Dossier IA35032911 inclus dans Ville-port (Saint-Malo) réalisé en 2005

Fiche

Á rapprocher de

"La bombe est l´épouvantail de la Marine". Le Pelletier à Vauban, Correspondances, 26 avril 1694.

Construit en 1694 sur les fonds de la Province, le fort d´Arboulé (aujourd'hui fort de la Varde) situé à une lieu à l´est de Saint-Malo avait pour mission de protéger le mouillage dit de la "fosse aux Normands". Le fort d´Arboulé était selon la formule en usage à l´époque une "batterie ou fort de campagne". Élevé en maçonnerie de moellons à mortier de terre, il était doté d´une batterie basse rayonnante munie de 8 canons et 2 mortiers et fermé à la gorge (à l‘arrière) par un mur percé de créneaux de mousqueterie. L´ouvrage comprenait un souterrain au-dessus duquel avaient été construits les corps de garde des officiers et des soldats ainsi qu´un magasin à poudre voûté accessibles par une rampe inclinée. Lors de la deuxième attaque de Saint-Malo en 1695, les quatre mortiers purent tirer sur la flotte ennemie et démontrer l´utilité de ce fort "provisionnel". Une "galère ennemie" fut incendiée et abandonnée sur le rivage et le Roi put ainsi récupérer "deux très beaux mortiers de fonte". Dans son plan fait à Brest le 25 septembre 1695, Vauban prévoyait l´augmentation du fort vers le sud. Finalement Garengeau, faute d´avoir pu fortifier le rocher dit "les Sillez ou les Grandes Côqueres" (aujourd’hui connu sous le nom de la Grande Côtière) choisit d´agrandir le fort au sud faisant bastion et entrée et de le doter en plus d´un bastion vers le nord-est...

Durant la dernière Guerre Mondiale, l´occupant allemand réutilisa la position (baptisée Stp. Ra n° 109) en y installant une position antichars en flanquement des plages du Sillon et de Mihinic. Acquis par le Conservatoire du littoral, le site de la pointe de la Varde est actuellement géré par le Département d´Ille-et-Vilaine.

AppellationsFort d'Arboulé, Fort de la Varde
Parties constituantes non étudiéesabri, batterie, blockhaus, casemate
Dénominationsfort, ensemble fortifié
Aire d'étude et cantonBretagne Nord
AdresseCommune : Saint-Malo
Lieu-dit : Pointe de la Varde

Période(s)Principale : 4e quart 17e siècle , daté par source
Principale : 3e quart 18e siècle , daté par source
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates1694, daté par source
1758, daté par source
Auteur(s)Auteur : Le Prestre de Vauban Sébastien , dit(e)
Sébastien Le Prestre de Vauban , dit(e) (1633 - 1707

Ingénieur, architecte, urbaniste, mécanicien, hydraulicien, agronome, gestionnaire, économiste, fiscaliste, statisticien, politicien, membre honoraire de l'Académie des Sciences en 1699... Vauban en bon militaire est un "aménageur du territoire".


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur militaire attribution par source, attribution par travaux historiques
Auteur : Siméon Garengeau
Garengeau Siméon , né(e) Simon Garengeau (1647 - 1741
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, ingénieur militaire attribution par source, attribution par travaux historiques
Mursgranite
terre
rocaille
pierre de taille
moyen appareil
petit appareil
moellon
Toitpierre en couverture
Planssystème bastionné
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré
Couverturesterrasse
États conservationsvestiges
Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvrevestiges de guerre, à signaler, à étudier

Annexes

  • Iconographie

    19833500495P : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes. Fonds de l'armée de Terre

    19833500493P : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes. Fonds de l'armée de Terre

    19833500507PE : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes. Fonds de l'armée de Terre

    19833500494P : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes. Fonds de l'armée de Terre

Références documentaires

Bibliographie
  • CHAPON (G.), "La Varde à Saint-Malo - Un espace littoral-enjeux : état initial, analyse et proposition d´actions", D.E.S.S. "Villes et territoires", sous la dir. de ... Nantes, 1997, 124 p.

  • PLAYOUST-LEQUETTE (V.). La défense avancée de Saint-Malo au temps de Siméon Garengeau (1689-1741). Mémoire de doctorat d´Histoire de l'Art de l´Université Paris IV, Sorbonne, sous la dir. de Antoine Schnapper, Paris, 1997, 4 vol., 960 p. (Bibliothèque Serpente, Paris, cote BUT 4020).

  • LÉCUILLIER, Guillaume. La route des fortifications en Bretagne et Normandie. Paris, éd. du Huitième Jour, coll. Les étoiles de Vauban (dir. N. Faucherre), 2006, 168 p.

Périodiques
  • LÉCUILLIER, Guillaume. "Quand l'ennemi venait de la mer. Les fortifications littorales en Bretagne de 1683 à 1783". Annales de Bretagne et des Pays de l'Ouest, 114-4, 2007.

Liens web

(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne - Lécuillier Guillaume