Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fontaine de dévotion, Saint-Adrien (Saint-Barthélemy)

Dossier IA56001276 inclus dans Chapelle, Saint-Adrien (Saint-Barthélemy) réalisé en 2002

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationsfontaine de dévotion
Aire d'étude et cantonBaud - Baud
AdresseCommune : Saint-Barthélemy
Lieu-dit : Saint-Adrien
Cadastre : 1828 E2 562 ; 1967 E2 453

La fontaine de dévotion couvre une des sources qui entourent la chapelle Saint-Adrien, à quelques mètres, au sud-est. Edifiée à la fin du 15e siècle, elle est contemporaine de l'édifice.

Période(s)Principale : 4e quart 15e siècle

Cette fontaine de dévotion construite en pierre de taille est surmontée d'une croix. La base de la croix, un massif carré cantonné de contreforts obliques, s'ouvre d'un arc brisé à archivolte qui abrite la fontaine. Le croisillon s'abrite sous un dais en bâtière.

Mursgranite
pierre de taille
Techniquessculpture
Précision représentations

Le noeud de la croix est sculpté de têtes, il supporte le croisillon sculpté sur l'avers du Christ entouré par la Vierge et saint Jean, au revers d'une Vierge à l'Enfant au pied desquels s'agenouille le donateur.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsclassé MH, 1928/10/05

Annexes

  • Chapelle Saint-Fiacre

    Fontaine de dévotion

    Des nombreuses sources qui entourent ou traversent la chapelle, seule l'une d'entre elles a reçu un traitement monumental alliant, en une structure très inhabituelle, fontaine et croix. La base de la croix, un massif carré cantonné de contreforts obliques, s'ouvre d'un arc brisé à archivolte qui abrite la fontaine. La croix se dresse sur un fût écoté dont la base s'orne, sur quatre faces, d'un remplage redenté. Le noeud sculpté de masques supporte le croisillon sculpté sur l'avers du Christ entouré par la Vierge et saint Jean, au revers d'une Vierge à l'Enfant au pied desquels s'agenouille le donateur, l'ensemble étant d'une grande qualité d'exécution. Le croisillon s'abrite sous un dais en bâtière à crochets dont on retrouve des exemples dans le diocèse de Vannes, notamment à l'église de Guénin, toute proche, ou dans le cas plus célèbre du calvaire de Rochefort-en-Terre. Le dais, comme l'ouverture de la fontaine, permet de dater l'ensemble, contemporain de la chapelle, de la fin du XVe siècle.

Références documentaires

Bibliographie
  • Inventaire général des monuments et richesses artistiques de la France. Vallée du Blavet. Le canton de Baud. Bretagne. 2003. Rennes : Editions Apogée. (Images du Patrimoine ; n° 235).

    p. 31

Liens web