Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA35046866 réalisé en 2007

Fiche

  • Vue générale sud-est
    Vue générale sud-est
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • étable à vaches
    • étable à chevaux
    • cellier
    • grange
    • porcherie

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées étable à vaches, étable à chevaux, cellier, grange, porcherie
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine - Saint-Malo Nord
Adresse Commune : Saint-Jouan-des-Guérets
Lieu-dit : la Motte Rouxel
Cadastre : 1834 B2
Actuellement, le bâtiment qui abrite le logis de la ferme semble dater de la charnière des 19e et 20e siècles. Toutefois, il existe des vestiges d'autres bâtiments dans l'alignement de ce logis, à l'est. Ces bâtiments correspondent vraisemblablement aux vestiges de l'ancienne ferme du château de la Motte Rouxel. Ainsi, sur le cadastre de 1834, au sud des bâtiments, il existait un corps de place entouré de douves et bordé d'un vivier à l'est. C'est vraisemblablement à l'intérieur de cette enceinte que se trouvait le château de la Motte Rouxel. Au début du 20e siècle, Paul Banéat, dans son ouvrage sur le département d'Ille-et-Vilaine, mentionne l'existence d'un ancien château à la Motte Rouxel. Il précise qu'il était autrefois fortifié et que le portail de son jardin était daté de 1634. Sa chapelle datait de 1644 et se trouvait à l'angle de la route et du chemin qui conduit à la ferme. Cette chapelle avait été construite suite à la demande, en 1642, de Jacques Trublet, seigneur de la Motte Rouxel, de permission de faire bâtir une chapelle au bout de la rabine de son manoir. Cet édifice fut donc béni le 10 août 1644 par Charles du Ruau, vicaire général de Saint-Malo, sous le titre de Notre-Dame-de-la-Grande-Protection. Le cadastre de 1834 montre qu'il existait encore à cette époque un colombier ; il se trouvait à l'est du vivier. Ce château appartenait aux Aubert, seigneurs de Saint-Germain en 1485, aux de Châteaubriant, seigneurs de Beaufort en 1513 puis aux des Nos et aux Trublet en 1642. Une litre se trouvait à l'intérieur de l'ancienne église de Saint-Jouan-des-Guérets, elle était armoriée de l'écusson des seigneurs de ce lieu.
Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle

Les bâtiments anciens qui composent aujourd'hui cette ferme sont construits en moellon de schiste et de granite et couverts d'ardoise. Les encadrements de baies sont réalisés en pierre de taille de granite et en brique.

Murs granite
schiste
moellon
Toit ardoise

Données complémentaires architecture IP35

HYPOI sans objet
HYPOE éclaté
MURS1 granite ; schiste ; moellon
SCLE1 18e siècle ; limite 19e siècle 20e siècle
IAUT typicum
ICHR typicum
IESP typicum
ICONTX intégré
SEL sélection possible
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20073508511NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    p. 462-463;465 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    p. 103 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)