Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, Pennarun d'Antraon (Goulien)

Dossier IA29131855 réalisé en 2018

Fiche

Parties constituantes non étudiéesécurie, étable à vaches, porcherie, puits, grange
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCap Sizun - Pont-Croix
AdresseCommune : Goulien
Lieu-dit : Pennarun d'Antraon
Cadastre : 2017 ZH 162

Sur le linteau de la porte d’entrée du logis est inscrite la date de 1822. Il n’est donc pas surprenant de voir la ferme signalée sur le cadastre de la commune de 1836, au nord-est du village de Pennarun d’Antraon.

Elle était alors composée d’un alignement principal de quatre bâtiments, probablement une étable, une écurie, le logis et une grange, ainsi que d’un bâtiment plus petit à quelques mètres au sud, probablement une crèche pour les cochons.

Des photographies datant des années 1960 trouvées dans les archives des actuels propriétaires montrent une ferme telle que présentée plus haut mais avec les toits de l’étable et de la grange effondrés. Sur ces images, on peut constater la présence de crèches à cochons en pierres de taille.

L’enquête de 1978 montre une maison rénovée et transformée : le toit de l’étable est remis en état et trois lucarnes font leur apparition pour éclairer les combles du logis et de l’ancienne écurie. Les crèches à cochons ont disparu.

En 2018, on observe que le toit de la grange a lui aussi été restauré. Le linteau en bois de la porte charretière a été trouvé sur place et remis dans la maçonnerie. En face de cette grange, une nouvelle dépendance a été construite avec les mêmes matériaux que le reste de la maison. Le linteau en bois acheté pour l’occasion ne semble cependant pas satisfaire ses propriétaires. Les pierres de taille provenant des crèches à cochons démolies et qui étaient restées dans la cour ont été réemployées ces dernières années. L’un des linteaux typiques des mangeoires des cochons du Cap-Sizun (portant la date de 1852) et quelques pierres ont été utilisés pour aménager un espace de rangement accolé à la cheminée. L’autre a été volé. Le reste des pierres sert à construire une petite dépendance, à l’emplacement des anciennes crèches, pour stocker le bois.

Pour répondre aux exigences des modes d’habitations actuels, même s’il s’agit d’une résidence secondaire, des aménagements ont également été réalisés à l’intérieur. Pour pallier au manque de lumière, les combles ont été transformées en mezzanine et un puits de jour a été aménagé sur le côté nord du toit. Et pour agrandir la hauteur sous plafond, on a décaissé sur une cinquantaine de centimètres tout le sol de l’ancien logis.

L’ancienne écurie a été transformée en cuisine.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle , porte la date
Principale : 3e quart 19e siècle , porte la date
Secondaire : 2e moitié 20e siècle
Dates1822, porte la date
1852, porte la date

Située au nord-est du village de Pennarun d’Antraon, tournant le dos à la D47, cette ferme est exposée au sud.

Son alignement principal est composé d’ouest en est d’une étable, d’une écurie, du logis et d’une grange à porte charretière à linteau en bois. Jusque dans les années 70, on pouvait voir deux crèches à cochons jumelées en face de l’étable et de l’écurie. Une barrière séparait alors le coin des animaux du reste de la ferme.

L’alignement principal est monté en moellons irréguliers de schiste et de granite qui n’avaient pas vocation à être crépis comme c’est pourtant le cas dans un grand nombre de fermes de la commune. On n’observe pas de chainage d’angle, seuls les encadrements des baies sont en granite taillé.

Tout l’alignement est en rez-de-chaussée avec comble à surcroit éclairé par deux jours : l’un au-dessus de la porte de l’étable et l’autre au-dessus de la porte de l’écurie. La ferme étant dans le sens d’un légère pente, l’étable, à l’ouest, est un peu plus basse que le reste des bâtiments.

Avant les réaménagements des années 70, seul le logis avait une corniche du toit moulurée en cavet.Aujourd’hui, cette moulure est prolongée au toit de la grange. L’étable possède sa propre moulure en doucine.

Sur les linteaux de l’ancien logis, on peut lire les noms suivants : PIR(?) GLOAGUEN, IEAN GLOAGUEN, NOV C : BONTO.

Un puits de section circulaire est accolé à la façade sud du logis, juste à droite du jour qui éclairait l’arrière cuisine. Lui aussi est monté en moellons irréguliers, son toit est fait de pierres plates et son ouverture se trouve sur son côté ouest. Aucune communication avec l’intérieur n’est visible aujourd’hui. Peut-être y en a-t ’il jamais eu. Au-dessus de ce puits est aménagée une niche assez particulière : le linteau est sculpté d’une croix et une pierre saillante semble la protéger des intempéries. Peut-être y avait-il ici une petite statuette ?

Les crèches à cochons disparues étaient de type traditionnel. Les murs étaient montés pierres de taille et on pouvait observer deux louarn (système permettant de nourrir le cochon sans avoir à entrer dans la crèche) et trois portes sur sa façade nord. Son pignon est montrait une porte haute et une petite ouverture en plein cintre probablement destinée à faire rentrer les poulets.

Aujourd’hui, deux autres bâtiments sont visibles dans la cour, tous deux de facture récente : une dépendance en face du hangar possédant les mêmes caractéristiques architecturales avec une petit jour ouvert au-dessus de la porte sur le pignon nord et un édifice en pierres de taille en cours de construction devant l’ancienne écurie.

Mursgranite moellon
schiste moellon
appareil mixte
Toitardoise
Étagescomble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
pignon découvert
Escaliersescalier dans-oeuvre
Typologiesferme de plan allongé,à fonctions multiples superposées, charpente sans poinçon, puits couvert en dalles
États conservationsbon état, remanié

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Cadastre de la commune de Goulien, 1836 : section C 2 du côté du Midi. Série 3P66.

    Archives départementales du Finistère : 3 P 66/1/7
(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne ; (c) Communauté de communes Cap Sizun - Pointe du Raz - Serre Fabien