Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme n°3, Kermarquer (Melrand)

Dossier IA56000591 inclus dans Écart dit village, Kermarquer (Melrand) réalisé en 2001

Fiche

Appellationsferme n°3
Parties constituantes non étudiéesgrange, remise agricole, four à pain, étable
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonBaud - Baud
AdresseCommune : Melrand
Lieu-dit : Kermarquer
Cadastre : 1828 F1 459, 460, 465, 467 ; 1976 ZR 55

A l'origine de la ferme, un premier logis est construit à la fin du 16e siècle, contemporain de l'alignement situé un peu plus au nord dans l'écart. Une dépendance est ajoutée dans le prolongement, à l'ouest, en 1652, date inscrite sur la porte. Un second logis est édifié face au premier en 1668, date gravée sur la porte du pignon. Le four à pain est contemporain, la date portée de 1848 correspond à celle de la restauration. En 1819, l'adjonction d'un troisième logis, date portée sur la fenêtre, vient compléter l'alignement primitif, à l'est cette fois. A la même époque, un bâtiment à usage de soue ou d'étable vient clore la cour à l'ouest. D'autres dépendances sont édifiées : une grange en 1763 (date portée sur la pierre du pignon), une remise agricole après 1828 car elle ne figure pas encore sur le cadastre ancien et une bergerie détruite dans les années 1960 mais signalée sur le cadastre ancien. De récentes restaurations ont apporté quelques modifications aux ouvertures de la dépendance datée 1652 ainsi qu'à celle de l'étable, en retour à l'ouest, par le remploi d'une porte du 17e siècle et le percement de nouvelles baies.

Période(s)Principale : 4e quart 16e siècle
Principale : 3e quart 17e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 19e siècle
Dates1652, porte la date
1668, porte la date
1763, porte la date
1819, porte la date
1848, porte la date

Les bâtiments de la ferme sont disposés en U autour d'une cour fermée sur trois côtés. L'alignement orientée au sud est composé de deux logis de plan massé, l'un en moellon surmonté d'un comble à surcroît, l'autre en pierre de taille à étage carré. Une dépendance surmontée d'un haut comble à surcroît, accessible par une porte haute et un escalier extérieur achève l'alignement. En face et orienté au nord, un logis-étable à deux portes surmonté d'un haut comble à surcroît est percé d'une porte haute également accessible par un escalier extérieur aujourd'hui disparu. Un second escalier extérieur et une porte haute en place sur le pignon est permettent également d'atteindre le grenier. L'ensemble des bâtiments est couvert en chaume à l'exception d'un logis dont le toit est en ardoise. La remise agricole est couverte d'un toit à longs pans et demi-croupe en tuile mécanique.

Mursgranite
moellon
pierre de taille
Toitchaume, ardoise, tuile mécanique
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
pignon découvert
demi-croupe
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
Typologiescomposition d'ensemble spontannée, logis à une pièce par étage, plan massé, logis-étable
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Morbihan. Série 3P. Cadastre ancien 1828, 3P 448.

    p.
Bibliographie
  • Vallée du Blavet. Le canton de Baud. Bretagne. Images du Patrimoine. Rennes, 2003.

    p. 93
  • POSTIC, Célestine, LAURENT, Josiane. Melrand au fil du temps. Nos villages autrefois. Ouvrage collectif édité par Melrand Loisirs Culture, 1999.

    p. 76