Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, Leurmont (Bazouges-la-Pérouse)

Dossier IA35049464 réalisé en 2011

Fiche

Parties constituantes non étudiées porcherie
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Antrain
Adresse Commune : Bazouges-la-Pérouse
Lieu-dit : Leurmont

La ferme de Leurmont est située dans l'écart du même nom, au sud-ouest de la commune au bord de la route de Marcillé Raoul. Il s'agit d'une grande ferme composée de plusieurs bâtiments disposés en U autour d'une cour. Les bâtiments ont peu évolué depuis leur construction, en effet, sur le cadastre de 1823, il s'agit de cinq bâtiments. Aucun bâtiment n'a été ajouté depuis. L'alignement orienté au sud était divisé en trois. Sur un des bâtiments, le plus haut se trouve la date de 1767, les autres bâtiments sont vraisemblablement plus anciens et pourraient remonter au 17e siècle. La présence des deux portes en plein cintre sur cette partie indique cette époque de construction. De plus, au-dessus du linteau en béton de la fenêtre remaniée se trouve une pierre avec trois chiffres : 654, on peut imaginer qu'il s'agit de la date de 1654 qui a été tronquée lors de la modification de cette ouverture. La partie située à l'est peut dater du 17e siècle ou du 18e siècle. Les bâtiments de l'ouest se composent de soues à cochons. Il existait à Leurmont autrefois un manoir situé sur le bord ouest de la route. Ce manoir avait un droit de haute justice. On y voyait les débris d'un pont en granite sur lequel passait, dit-on, la voie romaine de Rennes à Avranches. Leurmont appartenait en 1513 aux de Québriac, en 1540 aux Chastellier seigneurs du Plessis-Marcillé, et passa par alliance vers 1602 aux Abraham seigneurs de la Tulsance ; il était en 1657 aux de Sévigné comtes de Montmoron, et fut uni par eux jusqu'en 1789 au comté de Montmoron en Romazy. La ferme de Leurmont comprend peut-être des vestiges de ce manoir.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Dates 1767, porte la date

Les bâtiments de cette ferme sont construits en moellon de granite. Les encadrements d'ouvertures sont en pierre de taille de granite, ainsi que les chaînages d'angles. Les toits à longs pans sont couverts en ardoise, exceptées les soues à cochons qui sont couvertes en tôle ondulée. La partie construite au 17e siècle présente une façade orientée au sud percée de deux portes en plein cintre, l'une d'elle donnant accès à une pièce d'habitation est plus soignée, ainsi elle est ornée d'une tore. La fenêtre du rez-de-chaussée de cette pièce d'habitation a été remaniée, par contre celle de l'étage présente un appui saillant, un encadrement orné d'un cavet et d'un motif géométrique à la base des jambage. L'autre porte en plein cintre donne accès à une pièce sans feu, seule une fenêtre est présente à l'étage, ses deux ouvertures n'ont pas de décor. La partie construite en 1767 présente une façade principale orientée au sud et percée d'une porte et d'une fenêtre quadrangulaires au rez-de-chaussée, la date est située sur le linteau de cette fenêtre, d'une fenêtre avec appui saillant et encadrement chanfreiné, d'un jour avec encadrement chanfreiné et grille, et entre les deux ouvertures une niche à statue à l'étage. Le bâtiment situé à l'est présente au rez-de-chaussée deux portes, une quadrangulaire et une en plein cintre, une fenêtre avec linteau en bois est située entre les deux portes. L'étage est percé de deux fenêtres.

Murs granite moellon
Toit ardoise
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20113507049NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Documents figurés
  • Bazouges-la-Pérouse. Section F du Bourg, en 5 feuilles, 4ème feuille, par Jouchet du Ranquin. Papier, encre, aquarelle, [1823], échelle 1/2500 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929