Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, les Champs Blancs (Tremblay fusionnée en Val-Couesnon en 2019)

Dossier IA35049517 réalisé en 2011

Fiche

Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonPays de Fougères - Antrain
AdresseCommune : Val-Couesnon
Lieu-dit : Tremblay Champs Blancs (les)
Précisionscommune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Tremblay

En 1824, lorsque le premier cadastre de la commune a été levé, il existait aux Champs Blancs, un hameau composé de trois alignements de trois ou quatre logis chacun.

Ce bâtiment correspond à l’alignement figuré au sud-ouest de l’écart sur le cadastre de 1824. Il s’agit en réalité de trois anciens logis qui ne forment aujourd’hui plus qu’une seule propriété.

La construction des trois parties n’est pas contemporaine.

Ainsi, la partie la plus récente est la partie est, dont la construction ou le simple remaniement remonte au début du 20e siècle comme le montre l’usage de la brique pour les encadrements de baies et les bandeaux par exemple.

La partie centrale est la plus ancienne ; au vu de ses caractéristiques architecturales, sa construction remonte très probablement à la charnière des 16e et 17e siècles. Les éléments architecturaux propres à cette époque de construction sont les suivants : appui saillant de la fenêtre de l’étage, linteau de porte en anse de panier, corniche à modillons, pignons débordants, escalier en vis en bois et cheminée monumentale en granite à l’intérieur.

Période(s)Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle

Ces bâtiments sont élevés en moellon alors que les encadrements de baies sont mixtes : linteaux et clés en bois à l’ouest, pierre de taille de granite au centre et brique à l’est. Les toitures sont couvertes d’ardoise ; le versant sud de la partie centrale est largement composé de panneaux solaires.

Le bâtiment présente un plan quadrangulaire allongé ; la partie ouest s’élève sur deux niveaux seulement : rez-de-chaussée et comble à surcroît alors que la partie est possède un étage carré.

La façade sud de la partie ouest est percée de deux portes à linteaux en bois au rez-de-chaussée et de deux fenêtres hautes au niveau supérieur.

La partie centrale présente deux fenêtres (celle de l’ouest a été créée) et une porte en anse de panier au rez-de-chaussée. La fenêtre d’origine a conservé sa grille et le linteau de la porte est orné d’un écu lisse. L’étage est éclairé par deux fenêtres ; une corniche à modillons se déroule sous la toiture.

La partie Est présente son pignon au sud ; cette façade est percée de baies à encadrements de brique. Des bandeaux en brique marquent les niveaux de la construction.

A l’intérieur de la partie centrale, se trouve au rez-de-chaussée, une salle possédant une cheminée monumentale en granite sur le mur ouest, une poutraison de forte section ainsi qu’un escalier en vis en bois dans l’angle sud-ouest de la pièce qui dessert l’étage.

Mursgranite pierre de taille
schiste moellon
Toitardoise
Escaliersescalier intérieur : escalier en vis
États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété privée