Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, le Vionay (Servon-sur-Vilaine)

Dossier IA35031923 inclus dans Écart, le Vionay (Servon-sur-Vilaine) réalisé en 2004

Fiche

Parties constituantes non étudiéescellier
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonIlle-et-Vilaine - Châteaugiron
AdresseCommune : Servon-sur-Vilaine
Lieu-dit : le Vionay
Cadastre : 1997 E3
En 1850, lors de la levée du cadastre, il existait plusieurs propriétés différentes à cet endroit. En effet, ce document ancien mentionne l'existence de plusieurs jardins autour des bâtiments. Un fournil s'élevait également devant le bâtiment à cette date. Ce bâtiment possède des parties anciennes en façade, ainsi, il existe une fenêtre à accolade dans la partie est de la façade et des remplois d'appuis de fenêtre anciens dans la partie ouest. La partie ouest du bâtiment est surélevée, d'autre part, la nouvelle fenêtre, percée il y a 100 ans environ, réutilise un appui ancien. Ce remploi est un vestige d'une fenêtre à appui saillant datable de la fin du 15e siècle. De plus, des remplois des pierres d'encadrement de l'ancienne fenêtre sont également visibles sur la porte haute située au-dessus. Par ailleurs, il existe un larmier au dessus de la porte d'entrée. Au dessus de cette porte, est apposée une plaque d'assurance L'Union. La partie centrale du bâtiment est réservée à un vestibule éclairé d'une fenêtre et percé d'une porte en façade postérieure pour l'accès au cellier. Un escalier est présent dans cette pièce. La partie est possède une cheminée et une poutraison de la fin du 17e siècle ou bien du début du 18e siècle. Cette partie est éclairée par une fenêtre grillée à accolade. Le mur ouest qui séparait la pièce du vestibule est en torchis. Selon la tradition orale, des porcheries en pierre de schiste étaient situées dans la cour à l'origine.
Période(s)Principale : 16e siècle , (?)
Principale : 18e siècle

Ce bâtiment s'élève en moellon de schiste et en terre ; il est couvert d'ardoise. La toiture possède un coyau et le comble à haut surcroît est percé de portes hautes. L'appentis postérieur en terre abrite un cellier.

Mursschiste
terre
moellon
Toitardoise
Statut de la propriétépropriété privée