Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, le Clos Neuf (Coglès fusionnée en Les Portes du Coglais en 2017)

Dossier IA35048869 réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonPays de Fougères - Saint-Brice-en-Coglès
AdresseCommune : Portes du Coglais (Les)
Lieu-dit : Coglès, Clos Neuf (le)
Cadastre : 1832 A1
Précisionscommune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Coglès

Lors de la réalisation du premier cadastre communal en 1832, ce bâtiment existait déjà et pour cause puisque sa construction remonte aux années 1680. Ce plan ancien nous permet de connaître l'aspect de ce lieu à cette époque. Au début du 19e siècle, le Clos Neuf était ainsi composé de deux bâtiments se faisant face et dont les façades donnaient dans la même cour. L'accès à cette cour se faisait au nord par ce qui semble être un portail concave sur le cadastre de 1832. Le bâtiment actuel correspond vraisemblablement au bâtiment situé au nord-est sur le cadastre de 1832 alors que le bâtiment situé au sud-ouest a été remanié durant la seconde moitié du 19e siècle. Ces deux bâtiments forment aujourd'hui deux habitations distinctes alors qu'à l'origine, ils ne semblent avoir formé qu'une seule et même propriété. Bien que ce lieu ne soit pas mentionné parmi les anciens manoirs de la commune, il présente pourtant certaines caractéristiques propres à ce type de bâtiment : cour fermée par un portail, nombre important de bâtiments, présence de pièces à feu à l'étage dans le logis... Une précédente enquête d'inventaire du patrimoine, réalisée dans la commune au cours des années 1970, nous permet de connaître l'aspect du bâtiment à cette époque. Dans les années 1970, il existait encore sur la façade sud-est du bâtiment un escalier droit parallèle à la façade qui permettait d'accéder directement à l'étage par une porte haute. Les autres baies de cette façade, qui n'était manifestement pas la façade principale, étaient une porte surmontée d'une fenêtre et deux jours. A cette époque, il existait une porte centrale en façade ouest qui donnait accès à un escalier droit composé de marches en bois et en granite (14 marches en bois et 2 en granite). Le rez-de-chaussée était composé d'une pièce à feu, une cheminée se trouvait sur le pignon sud. Cette cheminée portait l'inscription suivante : 1686 FR LAMY. Cette pièce située au sud avait été diminuée par l'ajout d'un cloisonnement en bois. La pièce de la partie nord du rez-de-chaussée possédait un sol dallé de pierre. Les murs de refend entre l'escalier et les deux pièces étaient composés d'une maçonnerie de pierre de taille de granite entre lesquelles se trouvait du moellon de granite en remplissage au rez-de-chaussée et de murs en pans de bois au premier étage. A l'étage, il existait deux autres pièces à feu. La cheminée de la pièce sud de l'étage était située sur le pignon sud ; elle était réalisée en granite et devait être couverte de boiseries à l'origine. A l'instar d'autres cheminées d'étage, celle-ci présentait des dimensions réduites (1 mètre de haut par 2 mètres de large) par rapport aux cheminées du rez-de-chaussée (1, 80 mètres de haut et 2, 30 mètres de large). Cette pièce possédait une poutraison de forte section ; deux fenêtres l'éclairaient, une sur chaque façade. Celle de l'est possédait encore dans les années 1970 des volets en bois intérieurs d'origine. La charpente témoignait, dans les années 1970, des modifications subies, notamment au niveau de la diminution de la pente de toiture par l'ajout de pièces de bois sur la charpente d'origine. L'une des cheminées de ce bâtiment porte la date de 1686 sur son linteau ; cette date correspond tout à fait aux caractéristiques architecturales du bâtiment : forte pente de toiture, escalier droit, décor de la cheminée du rez-de-chaussée... Le nom inscrit sur le linteau de la même cheminée évoque vraisemblablement le commanditaire de la construction, un certain FR LAMY. Le bâtiment actuel a subi quelques remaniements par rapport à son état dans les années 1970, ainsi, l'escalier extérieur droit parallèle à la façade est a aujourd'hui disparu et l'ancienne porte de la partie nord de la façade ouest a été transformée en fenêtre. Le bâtiment était donc semble-t-il composé de trois pièces à feu à l'origine, une au rez-de-chaussée au sud et deux à l'étage. Il est possible que la pièce du nord à l'étage ait constitué une partie indépendante du reste de la construction à une époque car la présence d'un escalier extérieur droit en façade est donnant directement accès à cette pièce le laisse supposer. L'architecture de ce bâtiment présente de nombreuses similitudes avec celle d'un bâtiment situé un peu plus au sud, le Clos de Laine, dont la construction date plus ou moins de la même époque puisqu'il est daté 1716. Ces deux bâtiments possèdent en effet la même silhouette : toiture à forte pente, encadrements de baies du même type (quadrangulaires à linteaux droits). De plus, le plan de ces deux bâtiments est très similaire : une pièce à feu associée à une pièce sans feu au rez-de-chaussée, un escalier droit en partie centrale du bâtiment qui dessert un étage composé de deux pièces à feu.

Période(s)Principale : 4e quart 17e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates1686, porte la date

Le gros oeuvre de ce bâtiment est réalisé en moellon de granite, toutefois, la façade ouest est presque entièrement traitée en pierre de taille. Les encadrements de baies et les chaînages d'angles sont traités en pierre de taille. La toiture à forte pente est couverte d'ardoise. La façade principale ouest est rythmée par trois travées composées de baies quadrangulaires. Au rez-de-chaussée, subsiste une cheminée dont les corbeaux possèdent un double ressaut et dont le linteau porte l'inscription suivante : 1686 / FR. LAMY.

Mursgranite
moellon
Toitardoise
États conservationsbon état

Bâtiment daté 1686 présentant aujourd'hui encore un certain nombre d'éléments architecturaux d'origine.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • 20103510327NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20103506502Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande19.

    20103506501Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande18.

    20103506490Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande16.

    20103506491Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande16.

    20103506492Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande16.

    20103506493Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande17.

    20103506494Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande17.

    20103506495Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande17.

    20103506500Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande18.

    20103506496Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande17.

    20103506497Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande18.

    20103506503Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande19.

    20103506504Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande19.

    20103506498Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande18.

    20103506499Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande18.

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • BARDEL, Philippe, MAILLARD Jean-Luc. Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. Rennes : Apogée, Ecomusée du Pays de Rennes, 2002.

  • BRAND'HONNEUR, Michel. Les mottes médiévales d'Ille-et-Vilaine. Institut Culturel de Bretagne, SKOL-UHEL AR VRO, Centre Régional d'Archéologie d'Alet, 1990.

  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : GP Impressions-Kervaux, 1994.

  • GASNIER, Marina. Le patrimoine industriel en Ille et Vilaine (19e-20e siècles). De l'inventaire à l'histoire. Thèse : Hist. de l'art : Rennes 2, Université de Haute Bretagne : 2001.

  • GASNIER, Marina. INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE, Comission régionale Bretagne. Patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine. Editions du Patrimoine, 2002, (Indicateurs du patrimoine).

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA France, BARRIE, Roger, RIOULT, Jean-Jacques. Région Bretagne. Les malouinières - Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1997, (Images du patrimoine, n°8).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises d'Ille-et-Vilaine. L'architecte Arthur Regnault. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1993, (Itinéraire du patrimoine, n°34).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1996, (Indicateurs du patrimoine).

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire-éditeur, 1884.

  • PETITJEAN, Marc. DESORMEAUX, Ronan. CUCARULL, Jérôme Construire en Ille-et-Vilaine. Le Coglais et sa région. Rennes, Direction de l'aménagement et de l'environnement, Conseil Général d'Ille-et-Vilaine, 1993.

  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).