Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, la Basse Vieuville (La Baussaine)

Dossier IA35041963 inclus dans Ecart, la Vieuville (La Baussaine) réalisé en 2006

Fiche

Parties constituantes non étudiées puits, cellier
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine - Tinténiac
Adresse Commune : Baussaine (La)
Lieu-dit : la Basse Vieuville
La construction de cette ferme peut remonter à la fin du 16e siècle ou au début du 17e siècle. En effet, les décors des ouvertures correspondent à cette époque. La date gravée sur le linteau de la fenêtre de la salle indique 1721, elle correspond à un remaniement ayant eu lieu à cette époque. Il s'agissait à l'origine d'un logis-étable, c'est-à-dire qu'une des portes jumelées donnait dans la salle commune et l'autre dans l'étable. Au 19e siècle, un cellier, une dépendance et une porcherie en appentis furent ajoutés dans l'alignement.
Période(s) Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Principale : 1er quart 18e siècle
Dates 1721, porte la date

Cette ferme est construite en moellon de granite et en terre. Les encadrements des ouvertures sont en pierre de taille de granite et en bois pour le grenier. La façade est percée de deux portes en plein cintre jumelées, l'une avec feuillure quart de rond, l'autre avec une colonnade plaquée, d'une ancienne fenêtre transformée en porte avec colonnade plaquée, d'une fenêtre avec chanfrein et linteau gravé. L'ancienne cheminée avait des visages et un chanfrein. La pente du toit est brisée par un coyau et la corniche en bois a des modillons sculptés.

Murs granite
terre
moellon
Toit ardoise

Données complémentaires architecture IP35

HYPOI FC
HYPOE en alignement avec les dépendances agricoles
STYL vernaculaire
MURS1 granite ; moellon ; terre
SCLE1 limite 16e siècle 17e siècle ; 1er quart 18e siècle
FACCES à portes jumelées
FAXE sans porte dans l'axe
FETAG R+C à surcroît
FOUV à porte haute
IAUT typicum
ICHR typicum
IESP typicum région ou pays
ICONTX intégré
SEL sélectionné
Statut de la propriété propriété privée