Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, Kercadec (Baud)

Dossier IA56008216 réalisé en 2002

Fiche

  • Vue générale sud
    Vue générale sud
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • enclos
    • portail
    • cour
    • écurie
    • laiterie
    • lavoir
    • resserre
Parties constituantes non étudiéesenclos, portail, cour, écurie, laiterie, lavoir, resserre
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonBaud - Baud
AdresseCommune : Baud
Lieu-dit : Kercadec
Cadastre : 1987 YS 135, 136 ; 1829 G2 204

La ferme de Kercadec est établie au sud du château de Quinipily entre 1769 et 1786 (dates portées sur les lucarnes). Le plan concerté, les dimensions importantes du bâtiment ainsi que sa proximité avec le château accréditent l'idée que Kercadec est une des fermes de la seigneurie de Quinipily. Cette construction pourrait bien être attribuée à François de La Rochefoucault, la terre de Quinipily étant passée à ce dernier par son mariage avec Félicité-Sophie de Lannion en 1762. Un nouveau logis est édifié dans le prolongement à l'est au début du 20e siècle. Le corps de ferme est remanié dans sa partie ouest dans la seconde moitié du 20e siècle. Une resserre est construite au sud-ouest de la cour dans la seconde moitié du 19e siècle.

Période(s)Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle
Dates1769, porte la date
1786, porte la date
Auteur(s)Personnalité : La Rochefoucault François
François La Rochefoucault

Duc de Liancourt


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire (?), attribution par analyse stylistique

Cette ferme en alignement abrite, sous le même toit, d'est en ouest : une chambre à feu, une cuisine séparée de la laiterie par une cloison, une dernière unité remaniée à l'ouest, probablement à usage d'écurie. L'ensemble est construit en pierre de taille de granite surmonté d'un comble à surcroît éclairé par trois lucarnes passantes et deux jours. L'évier mural ménagé dans le mur sud de la cuisine fait office de réserve d'eau. Le nouveau logis, construit à l'est en alignement, est de type ternaire à rez-de-chaussée surélevé et pignon couvert, enduit sur un soubassement en appareil polygonal. Un enclos sépare son jardin de la cour de ferme. Une resserre destinée à la germination des pommes de terre est construite au sud-ouest de la cour. Ce bâtiment en moellon est ouvert de grandes baies sur sa façade est. Un petit lavoir domestique couvert en appentis est associé, au nord, à la resserre.

Mursgranite
enduit
pierre de taille
moellon
Toitardoise
Étagesrez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
appentis
pignon découvert
pignon couvert
Typologiesalignement, cour ouverte, composition d'ensemble concertée, ferme-modèle

Cette ferme née à proximité d'un château par la volonté d'un grand propriétaire foncier présente une architecture de progrès en avance sur son temps. Ses espaces bien individualisés au sein d'un corps de bâtiment unique sont un essai de mise en pratique des principes prônés par les sociétés d'agriculture dès le milieu du 18e siècle et annonce les fermes-modèles du 19e siècle.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Archives départementales du Morbihan. Série 3 P, cadastre ancien.