Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, Douillet (Monthault)

Dossier IA35048590 réalisé en 2009

Fiche

Á rapprocher de

Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Louvigné-du-Désert
Adresse Commune : Monthault
Lieu-dit : Douillet

La construction de ce bâtiment remonte à 1618 ainsi qu'en témoigne une date portée sur le linteau de la porte. La date portée est associée à un nom, celui de CHAUVEL qui correspond au commanditaire du bâtiment. Un document d'archives mentionne en effet un certain Julien Chauvel comme homme du fief de Douillet en 1636. L'architecture de ce bâtiment est caractéristique de son époque de construction : forte pente de toiture, encadrements de baies chanfreinés, oculus en façade... Le logis était probablement composé d'une pièce à feu au rez-de-chaussée et d'une seconde pièce à l'étage. L'oculus qui se trouve au-dessus de la porte d'entrée semble indiquer l'emplacement de l'escalier d'origine car il était probablement destiné à l'éclairage de la montée de ce dernier. La partie ouest du bâtiment est composée d'un bâtiment dont la façade a été remontée au cours de la seconde moitié du 20e siècle. La partie est des bâtiments a été abaissée ; dans les années 1970, cette partie abritait, d'ouest en est, un cellier et une étable. En 1833, lors de la réalisation du premier cadastre communal, cet alignement était divisé en trois propriétés distinctes. D'après un document d'archives datant de 1543, le fief de Douillet dans la paroisse de Monthault dépendait de la Godelinais à Mellé. En 1588 et 1636, les fiefs de Douillet, composés de masures, du Bois Viel et des Landes dépendaient encore de la Godelinais. Dans le document d'archives de 1636, il est fait mention du fait que Julien Chauvel et Jeanne Cadot, sa mère, sont "hommes et teneurs du fief de Douillet".

Période(s) Principale : 1er quart 17e siècle
Dates 1618, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Chauvel, auteur commanditaire, signature

Ce bâtiment est construit en moellon de granite ; les encadrements de baies et chaînages d'angles sont réalisés en pierre de taille. Les toitures à longs pans sont couvertes d'ardoise. La partie ouest présente une toiture à forte pente. Les baies de la façade possèdent des encadrements chanfreinés ; le linteau de la porte témoigne de l'inscription suivante : I : CHAUVEL 1618. Un oculus se trouve au premier étage au-dessus de la porte d'entrée. Les quatre baies de la façade sont alignées deux à deux et forment des travées. Dans la partie supérieure ouest de la maçonnerie de la façade se trouve un cadran solaire. Ce dernier est tout à fait exceptionnel car, contrairement aux autres cadrans solaires qui sont en général réalisés sur une pierre indépendante de la façade (le plus souvent en schiste ardoisier), celui-ci est directement sculpté sur l'une des pierres du chaînage d'angles. Un cadran solaire du même type et de la même époque (1615) se trouve sur le logis du manoir de la Morinais à Saint-Georges-de-Reintembault. Les baies de la partie Est du bâtiment sont partiellement murées. D'anciennes dépendances se trouvent au nord-ouest du bâtiment abritant le logis ; celles-ci sont construites en moellon de granite et partiellement en torchis.

Murs granite
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20103501653Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 190_35_70_bande10.

    20103501654Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 190_35_70_bande10.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Loire-Atlantique. Série B : Cours et juridictions : B 1360.

  • A. D. Loire-Atlantique. Série B : Cours et juridictions : B 1355.

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

  • DUCOURET, Jean-Pierre, LAISIS C., HAMON Françoise, TOSCER Catherine. L'habitat rural en Pays de Fougères.

  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : GP Impressions-Kervaux, 1994.

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • HODEBERT, Marcel. Monthault : histoire, l'église, le rocher. Bulletin et mémoires du club javenéen d'histoire locale, tome XX, 2007.

  • MAUPILLE, M., L. Louvigné-du-Désert et ses environs. Reproduction en fac-similé de l'édition de Rennes : Imprimerie C. Catel, 1877, Paris : Res Universis, 1992.

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire-éditeur, 1884.

  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).