Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, Bazouges-sous-Hédé, la Madeleine (Hédé)

Dossier IA35039719 inclus dans Écart, Bazouges-sous-Hédé, la Madeleine (Hédé) réalisé en 2005

Fiche

  • Vue générale sud-est
    Vue générale sud-est
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • étable à vaches
    • étable à chevaux
    • porcherie
    • grange
    • remise
    • puits
    • cellier
Parties constituantes non étudiéesétable à vaches, étable à chevaux, porcherie, grange, remise, puits, cellier
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonIlle-et-Vilaine - Hédé
AdresseCommune : Hédé
Lieu-dit : Bazouges-sous-Hédé, la Madeleine
En 1835, lorsque le premier cadastre de la commune fut réalisé, seuls deux bâtiments principaux et un fournil composaient cette ferme. Le bâtiment situé au nord du logis actuel est un vestige de l'ancienne ferme de la Madeleine visible sur le premier cadastre. En effet, même si cette partie a été transformée, il y existe encore une cheminée au pignon est indiquant qu'il s'agissait vraisemblablement du logis de la ferme en 1835. Grâce à la cheminée et à la section des poutres, il est possible de faire remonter la construction de cette partie au 18e siècle. Le logis actuel date du début du 20e siècle, la partie accolée à l'ouest du logis, qui ne possède pas d'étage, date de 1906. L'écurie a vraisemblablement été construite à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle et l'étable date également de 1906. C'est à cet emplacement que se trouvait l'ancienne léproserie de Hédé ; elle avait été transférée à cet endroit au 14e siècle et confiée aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Il existait une chapelle datant du 14e siècle qui avait été restaurée en 1751, et partiellement démolie pendant la Révolution. Cette chapelle était désaffectée au début du 20e siècle. Il existait également un manoir a proximité de la léproserie.
Période(s)Principale : 18e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle

Les différents bâtiments qui composent cette ferme sont élevés en moellon de granite et couverts d'ardoise. Le logis se trouve au centre des autres bâtiments ; l'étable se trouve au sud du logis, l'écurie à l'ouest, les porcheries sont accolées au nord des écuries. Au nord du logis, il existe un puits ainsi qu'un bâtiment abritant une remise, une grange et une ancienne habitation. Le logis et les écuries possèdent des baies à encadrements de brique ; les baies de l'étable sont, quant à elle, en granite.

Mursgranite
moellon
Toitardoise
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    p. 115 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    p. 135 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

    p. 75