Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, 10 Place du Prieuré (Livré-sur-Changeon)

Dossier IA35049291 inclus dans Le village de Livré-sur-Changeon réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Liffré
Adresse Commune : Livré-sur-Changeon
Adresse : 10 Place du Prieuré
Cadastre : 1827 D4

Le logis de cette ferme est construit dans la cour de l'ancien prieuré qui s'élevait autrefois à cet endroit. Le fondateur de Livré est Geoffroy 1er, duc de Bretagne de 992 à 1008. C'est lui qui donna le territoire de Livré à l'abbaye de Saint-Florent de Saumur afin de repeupler ses terres suite aux invasions normandes. Les moines s'établissent à Livré en 1023 en y fondant un prieuré. A la fin du Moyen Age, de nombreuses abbayes connaissent une crise car elles tombent en commende (le prieur touche les bénéfices de l'abbaye mais n'est pas obligé d'y résider). Les moines de Saint-Florent quittent Livré au début du 16e siècle. Le 26 mai 1606, l'abbaye de Saint-Florent abandonne définitivement son prieuré de Livré pour qu'il soit uni au collège des Jésuites de Rennes récemment créé (1604). Les possessions des Jésuites, auxquels est abandonné le prieuré, sont, le prieuré qui regroupait : maison, auditoire, halle, grange, prison, conciergerie, four, pressoir à ban, pourpris et jardin, la métairie de la Halinière (maison, granges, pourpris, vivier) et la métairie de Saint-Mauron (maison, granges, étable, chapelle et bois), les deux moulins de Changeon et un moulin à vent (détruit) sur la lande des Gendéraux. En 1762, la fermeture des collèges jésuites est proclamée. Les Jésuites quittèrent donc Livré cette même année. Jusqu'en 1790, la gestion du prieuré de Livré fut confiée à des fermiers généraux. En 1793, les biens du prieuré sont vendus comme biens nationaux : - le prieuré, devenu métairie avec sa grange couverte en paille, fut vendu à Paul-Alexis Thomas de Vitré pour 34 200 livres. En 1824, il appartenait à Monsieur de la Plesse de Vitré. - la métairie de Saint-Mauron fut vendue à Paul-François la Selle Châteaubourg de Fougères pour 33 800 livres. En 1828, elle appartenait à Paul de la Selle, comte de Châteaubourg. - la métairie de la Halinière fut vendue à Julien Chevrel qui y demeurait pour 34 000 livres. - les moulins de Changeon, l'étang et les terres labourables furent vendus à Joseph Ernaut de Saint-Suliac pour 11 200 francs en 1798. La maison priorale était adossée au coté nord de l'église ; elle a été détruite en 1887. Elle est encore visible sur le premier cadastre de la commune réalisé en 1827. Elle était quasiment aussi longue que l'église et venait semble-t-il "buter" sur le portail d'entrée dans la cour du prieuré qui existe encore actuellement mais dont les portes, cochère et piétonne, ont été murées. Cette maison priorale datait apparemment du 15e siècle et possédait des salles peintes en rouge et des cheminées à colonnettes. Une communication directe interne existait entre ce bâtiment et l'église puisqu'une grande baie romane donnait accès dans le croisillon nord du transept. Au fond de cette cour, au nord-est, s'élève l'ancienne grange dîmière du prieuré. Les bâtiments qui ferment le côté ouest de la cour faisaient sans doute également partie du prieuré, il s'agissait peut-être de dépendances. La construction du logis de ferme actuel semble dater du quatrième quart du 19e siècle. Ainsi, les bâtiments du prieuré furent-ils vendus dans les années 1790 et la maison priorale fut détruite en 1887. Il est donc logique de supposer qu'à la fin du 19e siècle, les bâtiments n'abritaient plus qu'une ferme et qu'un nouveau logis fut construit suite à la destruction de la maison priorale. Les caractéristiques de l'architecture de ce logis sont d'ailleurs celles de la fin du 19e siècle : régularité des percements, usage de la brique pour les souches de cheminées et les encadrements de baies. Autre fait marquant et caractéristique de cette époque : le confort de ces logis de fermes par l'existence de deux pièces de vie ce qui constitue une amélioration par rapport aux époques précédentes durant lesquelles il n'existait le plus souvent qu'une pièce unique à destination de salle, cuisine et chambre.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle

Le gros œuvre de ce bâtiment est réalisé en moellon de grès alors que les encadrements de baies sont réalisés en pierre de taille de granite bleu, produit d'extractions profondes. Les jours d'aération et d'éclairage du grenier sont encadrés de brique ainsi que la porte haute pendante en plein cintre qui donne accès au grenier et les souches de cheminée. Les baies de la façade ouest sont quadrangulaires, les fenêtres sont protégées par des grilles. Chaque pièce à feu du rez-de-chaussée possède un accès indépendant : une porte et une fenêtre.

Murs granite
grès
schiste
moellon
Toit ardoise
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20113506133NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage du plan parcellaire de la commune de Livré-sur-Changeon, Canton de Liffré, Arrondissement de Rennes, Département d'Ille-et-Vilaine. Terminé sur le terrain le 10 avril 1827, sous l'administration de Mr. Le Comte de Vendeuvre, Préfet, Mr Reuzeau, Maire et sous la direction de Mr d'Astis, Directeur des Contributions, Mr Naylies, Géomètre en chef, Mr Bessin, Géomètre, échelle 1/10000e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Livré-sur-Changeon, une communauté rurale dans l'histoire. Ouvrage collectif, Coutances : Editions Ocep, 1992.

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • BARDEL, Philippe, MAILLARD Jean-Luc. Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. Rennes : Apogée, Ecomusée du Pays de Rennes, 2002.

  • BRAND'HONNEUR, Michel. Les mottes médiévales d'Ille-et-Vilaine. Institut Culturel de Bretagne, SKOL-UHEL AR VRO, Centre Régional d'Archéologie d'Alet, 1990.

  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : GP Impressions-Kervaux, 1994.

  • GASNIER, Marina. Le patrimoine industriel en Ille et Vilaine (19e-20e siècles). De l'inventaire à l'histoire. Thèse : Hist. de l'art : Rennes 2, Université de Haute Bretagne : 2001.

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA France, BARRIE, Roger, RIOULT, Jean-Jacques. Région Bretagne. Les malouinières - Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1997, (Images du patrimoine, n°8).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises d'Ille-et-Vilaine. L'architecte Arthur Regnault. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1993, (Itinéraire du patrimoine, n°34).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1996, (Indicateurs du patrimoine).

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire-éditeur, 1884.

  • PAUTREL, Emile Notions d'histoire et d'archéologie pour la région de Fougères, 1927.

  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).