Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble fortifié du Stiff : station de repérage radar de la Kriegsmarine (Re 540), le Stiff (Ouessant)

Dossier IA29001898 inclus dans Ensemble fortifié (Ouessant) réalisé en 2005
Précision dénomination1/Vf 2a
2/2 cm. Flak 28 en encuvement
1/V 229
Destinationspromenade
Dénominationsensemble fortifié, poste d'observation, blockhaus
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Saint-Renan
HydrographiesBaie du Stiff
AdresseCommune : Ouessant
Lieu-dit : le Stiff

Station radar de la Kriegsmarine établie en avant de la tour-fanal du Stiff et codée "Re 540". La station était rattachée au 1./3 Marine-Funkmess-Abteilung (formée en septembre 1942 à Brest) et à la Marine-Flak 803. Equipement : Seetakt Fu.MO 2, et Würzburg See Riese Fu. MO 214 K27 codé "FM 20" puis Fu.MO 303 Freiburg I (Funk Meß Ortung (appareil radio de localisation).

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1943, daté par travaux historiques
1944, daté par travaux historiques
Mursbéton armé
États conservationsdésaffecté, envahi par la végétation
Statut de la propriétépropriété de l'Etat
Intérêt de l'œuvrevestiges de guerre, à signaler

Annexes

  • Le radar Würzburg Riese

    http://site.voila.fr/bunkers/stationsradar.htm

    "Kriegsmarine : Contrairement à la Luftwaffe qui utilisait des moyens de détections contre les menaces aériennes, la Kriegsmarine était dotée de moyens de détection pour contre les objectifs navals. Des appareils à longue portée (Mammut FuMO 51) et des appareils à moyenne et courte portée (Würzburg See Riese ou Gema) étaient utilisés. Le principal rôle du Würzburg See Riese était de diriger le tir des batteries côtières ; certaines batteries lourdes (Lindemann, Todt, Grosser Kurfürst) possédaient leur propre appareil, couplé à leur poste de direction de tir.

    Le premier radar Würzburg (du nom d'une ville de Bavière), le modèle "A", conçu par Telefunken, fut fabriqué à partir d'avril 1940. Il s'agissait d'un engin mobile, destiné à mesurer la distance, le cap et l'altitude d'un avion. Une variante de plus grande taille et à plus grande portée, le Würzburg Riese (Riese = géant) fut développée et fabriquée à partir de d'août 1941.

    La base était constituée d'une socle de béton hexagonal (Regelbau V 229 / béton = 30m³) surmonté d'une plaque tournante, permettant une rotation à 360° et d'une plateforme, supportant une grande cabine destinée à abriter l'appareillage et les opérateurs. Deux bras, fixés aux extrémités de la cabine supportaient la parabole et permettaient de l'orienter de 0 à 90°. Celle-ci était construite en profilés d'alliage léger et garnie de tôle d'aluminium perforée et mesurait 7,50 m de diamètre. L'ensemble des parties mobiles pesait environ 12 tonnes. La portée était de 40 à 80 km, avec une puissance de 8 Kw. La marge d'erreur sur un avion volant à 3.000 m était de +/- 150m à 50 km et de +/- 80 m à 5 km. Le modèle Würzburg Riese fut produit à 1.500 exemplaires".

  • 20062904277NUCA : Archives Départementales, Finistère

    20062904276NUCA : Archives Départementales, Finistère

    20062904273NUCA : Archives Départementales, Finistère

    20062904274NUCA : Archives Départementales, Finistère

    20062904275NUCA : Archives Départementales, Finistère

Références documentaires

Documents figurés
  • Collection particulière Alain Chazette (Librairie Histoire et Fortifications à Paris).Photographie, 2e quart 20e siècle.

(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne ; (c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Lécuillier Guillaume