Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Enclos paroissial et église Saint-Derrien (Commana)

Dossier IA00005745 réalisé en 2006

Fiche

Á rapprocher de

Vocables saint-Derrien
Parties constituantes non étudiées enclos, cimetière, chapelle, ossuaire, arc monumental, portail, calvaire
Dénominations enclos funéraire, église paroissiale
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional d'Armorique - Sizun
Adresse Commune : Commana
Adresse : place de l' Eglise
Cadastre : 1812 A2 1330

Un édifice antérieur au 16e siècle est attesté par les archives. L´église a en grande partie été reconstruite à partir de 1592 ; la tour ouest porte, dans sa partie inférieure, l´inscription : ANNO. DNI. 1592. DIE. 28. IUNII.FUNDATA. FUIT. HIC. TURRIS. La partie supérieure de la tour et la flèche pourraient dater du début du 18e siècle. Pour les autres parties, la campagne principale remonte au milieu du 17e siècle. Le porche sud porte les inscriptions D.R.H (OC). M (ONUMENTUM) F (ECIT), DOMUS MEA DOMUS ORATIONIS VOCABITUR ainsi que les dates 1645, 1650 et 1653. Les deux calvaires datent respectivement de la fin du 16e siècle et de 1624. Le chevet a été construit vers 1680. Faisant partie de l'enclos paroissial, l'ossuaire a été bâti entre 1677 et 1687 ; il porte les inscriptions P.GROGUENNEC H. FAGOT. 1677. 1686, I. PICART. F.STEFFAN. MI. YVES MESSAGER RECTEUR, 1687. La sacristie porte la date de 1701.

Période(s) Principale : 4e quart 16e siècle
Principale : 2e quart 17e siècle
Principale : 3e quart 17e siècle
Principale : 4e quart 17e siècle
Principale : 1er quart 18e siècle
Dates 1592, porte la date
1645, porte la date
1650, porte la date
1653, porte la date
1677, porte la date
1686, porte la date
1687, porte la date
1701, porte la date

Enclos paroissial composé de l'église, d´un mur de clôture, d´un cimetière, d´un arc monumental, d'un portail, d´un ossuaire et de deux calvaires. L´accès principal à l'enclos se situe à l´ouest, des accès secondaires au nord et surtout au sud, avec escalier monumental. Eglise de plan allongé avec clocher-tour hors-oeuvre.Tour carrée à trois niveaux avec plate-forme portant, en retrait, une haute flèche hexagonale ajourée. Porche sud hors-oeuvre couvert d´une voûte d´ogive. Nef basse et aveugle à six travées flanquée de larges bas-côtés couverts de charpentes indépentantes. Bas-côté sud s'ouvrant sur un bras double présentant deux pignons indépendants percés chacun d'une grande baie éclairant indirectement la nef. Nef et bas-côtés couverts de lambris. Le chevet et la sacristie, à pans coupés, sont couverts de croupes polygonales, les autres parties de l´édifice sont couverts de toits à longs pans. La sacristie à étage, bâtie en prolongement du bas-côté sud, est flanquée, au nord, une tourelle d'escalier demi hors-oeuvre dont la partie supérieure a vraisemblablement été abaissée.

Murs granite
kersantite
pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux, 1 étage carré
Couvrements lambris de couvrement
voûte d'ogives
Couvertures flèche en maçonnerie
toit à longs pans
noue
croupe polygonale

De l´enclos paroissial de Commana se dégage, autour de plusieurs répertoires stylistiques, un dynamisme monumental généré par deux éléments forts : l´important massif occidental (et surtout le clocher dont la hauteur - 57 mètres - contraste avec la faible hauteur de l´église) et le porche sud dont la surcharge décorative puise à profusion dans le répertoire ornemental de la Renaissance. Bien que tardive, la flèche imite, dans sa structure, les modèles léonards de la période gothique et s´apparente à celles, contemporaines, de Sizun et de Plounéour-Ménez. Comme à Guimiliau, Landerneau et Bodilis, le porche affiche la marque de l´atelier de Kerjean alors que la sacristie se compare à celles de Lampaul-Guimiliau et de Bodilis. Initié par un pouvoir rural puissant, l´enclos paroissial de Commana compte parmi les réalisations majeures de l´architecture religieuse du département. Site des Monts d'Arrée (site pluricommunal). Site Inscrit : Arrêté du 10/01/1966. ZPPAU 1988.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables sacristie, clocher, porche
Sites de protection site inscrit
Protections classé MH, 1915/07/17

Annexes

  • 20052904271NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 41.

Références documentaires

Bibliographie
  • CHAURIS, Anne. Le poids financier des enclos paroissiaux léonards. Mémoire de maîtrise d´histoire. Université de Bretagne occidentale. Centre de recherche bretonne et celtique, Brest, 1996.

  • COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles. Quimper : Association Diocésaine, 1988.

    p. 71-73 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • LE GOFFIC, Michel, PROVOST, Georges, THERIN, Henri. Trois enclos de l´Arrée. Sizun, Commana, Locmélar. Association diocésaine, diocèse de Quimper et de Léon. Quimper, 2005.

    p. 18-27

Liens web