Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Pierre, Saint-Paul, puis chapelle, rue Ambroise Paré (Argentré-du-Plessis)

Dossier IA00130959 inclus dans Village d'Argentré-du-Plessis réalisé en 1992

Fiche

Dénominationséglise paroissiale, chapelle
Aire d'étude et cantonIlle-et-Vilaine - Argentré-du-Plessis
AdresseCommune : Argentré-du-Plessis
Adresse : rue
Ambroise Paré
Cadastre : 1986 AB 220

La chapelle Saint-Pierre et Saint-Paul passe pour être la première église paroissiale d'Argentré-du-Plessis. Son chœur plus étroit que la nef est caractéristique de la période romane du 11e siècle ou 12e siècle, il a été modifié au 15e siècle ? comme en témoigne la baie flamboyante sud. La nef peut dater du 15e ou du 16e siècle. La façade ouest a été remaniée au 18e siècle (porte) et au 19e siècle (pignon en brique).

Période(s)Principale : 11e siècle
Principale : 12e siècle , (?)
Principale : 15e siècle
Principale : 16e siècle , (?)
Secondaire : 18e siècle
Secondaire : 19e siècle

Plan allongé à un vaisseau, lambris de couvrement, cul de four, chevet arrondi ; toit à longs pans, croupe ronde ; chaînage d'angle en calcaire coquillier.

Mursschiste
grès
calcaire
moellon
appareil mixte
Toitardoise
Plansplan allongé
Couvrementslambris de couvrement
États conservationsdésaffecté
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Bibliographie
  • BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine... Rennes : Librairie Moderne J. Larcher, 1927-1929, 4 vol.

    tome I, p. 54
  • GUILLOTIN DE CORSON. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire-éditeur, 1882-1886, 6 vol.

    tome IV, p. 44-45
  • GUIGON, Philippe. Les églises du Haut Moyen Age en Bretagne. Saint-Malo : Centre d´Archéologie d´Alet, 1997.

    tome I, p. 114, 150, 190-191
  • GRAND, Roger. L'Art roman en Bretagne. Paris : Picard, 1958.

    p. 212
Périodiques
  • BORDERIE, A. de la. Classe d'archéologie. Bulletin archéologique de l'Association bretonne, 1850.

    2e vol, 1ère partie, p. 172