Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Pierre (Monthault)

Dossier IA35048584 inclus dans Village de Monthault réalisé en 2009
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Louvigné-du-Désert
Adresse Commune : Monthault

La paroisse de Monthault dépendait de Saint-Melaine de Rennes alors que les paroisses voisines de Villamée et Poilley dépendaient du Mont Saint-Michel et Louvigné de Marmoutiers. A l'instar de nombreux autres édifices religieux, l'église de Monthault a connu plusieurs campagnes de construction. Ainsi, les parties les plus anciennes sont le choeur et le porche sud, dont la construction remonte probablement à la fin du 15e ou au début du 16e siècle. La sacristie a été construite au nord en 1632, l'inscription suivante en atteste : L'AN 1632 L'ALLONGE SACRISTIE ET CHANTRERIE FUT BASTIE. Cette sacristie communiquait avec le choeur par une arcade, aujourd'hui murée, percée dans le mur nord de ce dernier. Les croisillons du transept de l'église datent de la première moitié du 18e siècle, plus précisément de 1724 et 1728. Ils portent les armes des comtes de Poilley. La construction de la nef remonte à 1734, une date dans un cartouche en façade ouest en atteste. L'inscription suivante est gravée sur la façade ouest de la nef : "donné par M. Desgranges Recteur de Ceans". Le clocher a été reconstruit en 1899 par l'architecte Arthur Regnault dans un style néo-gothique cornouaillais qu'il affectionnait particulièrement. Ce style n'est absolument pas local et donne par conséquent une certaine originalité à l'édifice. Ce clocher a remplacé un ancien clocher qui datait de 1714 et qui avait été construit par le recteur Desgranges, comme en témoigne l'inscription portée en façade ouest. C'est également lui qui fit édifier les croisillons du transept ainsi que le bas de la nef en 1734. Il semble que tous ces travaux furent réalisés à ses frais. En 1748, il fit paver l'église et la dota d'une horloge. A l'intérieur de l'édifice, dans le haut de la nef, se trouve la pierre tombale de 1682 de l'un des comtes de Poilley : Charles Lecuyer, seigneur de la Céhardière. Les cartes postales du début du 20e siècle témoignent d'une époque durant laquelle le cimetière était encore situé au sud de l'église. Son transfert à l'extérieur du village n'est intervenu qu'au début du 20e siècle. A l'intérieur, les vitraux d'origine ont laissé place à des vitraux contemporains des maîtres-verriers Klein et Jumel de Rennes, réalisés en 1959. L'église a été restaurée en 1997-1998.

Période(s) Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Principale : 2e quart 17e siècle
Principale : 2e quart 18e siècle
Dates 1632, porte la date
1734, daté par source

Cette église construite en moellon de granite présente un plan en croix latine, la nef est couverte d'un lambris. Un porche se trouve au sud de l'édifice, il abrite des bancs en pierre. Ce porche est percé d'un arc brisé au-dessus duquel se trouve une niche surmontée d'une accolade. Le pignon du porche est surmonté d'une croix en granite. Les baies de la façade sud sont principalement des baies en arcs brisés ; certaines d'entre-elles possèdent un remplage en forme de trilobes. La porte ouest présente un arc surbaissé au-dessus duquel se trouve un arc brisé, lui-même surmonté d'une accolade décorée de choux frisés. Au-dessus de cette accolade, un cartouche porte la date de 1734. Les toitures à longs pans sont couvertes d'ardoise ; un coq doré se trouve au-dessus de la croisée du transept. L'église de Monthault a conservé trois retables. Le retable du maître-autel est un retable à deux colonnes ; au sommet du retable, se trouve une statue du Christ tenant un globe terrestre. De part et d'autre, il existe des niches dans lesquelles se trouvent des statues de sainte Jeanne d'Arc et de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus. Le maître-autel est surmonté d'un tabernacle à baldaquin. L'autel du transept sud est dédié au Sacré-Coeur ; les niches latérales sont occupées par des statues de saint Nicolas et de l'Ecce Homo. Le retable situé dans le transept nord est dédié à la Vierge ; la porte du tabernacle est en effet sculptée d'une Vierge à l'Enfant. Les niches latérales sont occupées par des statues de terre cuite de sainte Anne et saint Joseph. Une des vitraux du mur nord de la nef est une oeuvre du verrier rennais Klein et date de 1959.

Murs granite
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • 20093506693NUCB : Collection particulière

    20103501673Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 190_35_70_bande15.

    20103501674Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 190_35_70_bande15.

    20103501675Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 190_35_70_bande15.

    20103501677Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 190_35_70_bande15.

    20103501676Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 190_35_70_bande15.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration et comptabilité communales. Edifices publics. Monuments et établissements publics. Monthault. Monument aux morts de la guerre 1914-1918 : 2 O 191/16.

  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration et comptabilité communales. Edifices publics. Monuments et établissements publics. Monthault. Presbytère ; restauration : extraits des délibérations, rapports, correspondances, notes (1858-1866, 1935) : 2 O 191/11.

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

  • DUCOURET, Jean-Pierre, LAISIS C., HAMON Françoise, TOSCER Catherine. L'habitat rural en Pays de Fougères.

  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : GP Impressions-Kervaux, 1994.

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • HODEBERT, Marcel. Monthault : histoire, l'église, le rocher. Bulletin et mémoires du club javenéen d'histoire locale, tome XX, 2007.

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1996, (Indicateurs du patrimoine).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises d'Ille-et-Vilaine. L'architecte Arthur Regnault. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1993, (Itinéraire du patrimoine, n°34).

  • MAUPILLE, M., L. Louvigné-du-Désert et ses environs. Reproduction en fac-similé de l'édition de Rennes : Imprimerie C. Catel, 1877, Paris : Res Universis, 1992.

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire-éditeur, 1884.

  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).