Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Goal, Locoal (Locoal-Mendon)

Dossier IA56005685 inclus dans Village dit bourg de Locoal (Locoal-Mendon) réalisé en 2006

Fiche

  • Vue générale sud-est
    Vue générale sud-est
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cimetière
    • enclos
    • tombeau
    • fontaine de dévotion
    • croix monumentale
Vocables Saint-Goal
Parties constituantes non étudiées cimetière, enclos, tombeau, fontaine de dévotion, croix monumentale
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ria d'Etel - Belz
Adresse Commune : Locoal-Mendon
Lieu-dit : Locoal
Cadastre : YX 15, 59 ; 1810 M2 248 ; 1845 N2 419, 420

L'ancienne église paroissiale de Locoal est construite à l'endroit présumé de l'hermitage de saint Goal. L'emplacement de sa tombe est signalée par une pierre gravée située devant le choeur. Le monastère du saint détruit puis restauré par les Normands fut ensuite cédé en 1037 à l'abbaye Saint-Sauveur de Redon. Les Bénédictins de Redons en firent un prieuré et un fief, future paroisse de Locoal. De la première chapelle prieurale construite au 11e ou 12e siècle par les moines bénédictins, il subsiste quelques vestiges : sur le mur ouest une petite fenêtre cintrée ; un contrefort vertical placé contre le mur nord, au niveau du choeur ; les anciennes arcades en cintre brisé visibles sur les murs nord et sud. Elles reposent sur des piles carrées à simple tailloir au sud, tandis qu'au nord, les piles et les tailloirs moulurés ont probablement été repris en sous-oeuvre en 1614, lors de la restauration de l'édifice. En effet, au moment des guerres de la Ligue, l'église et le couvent qui la flanquait au nord furent incendiés en 1572 par les Espagnols cantonnés au Port-Louis. En 1614, l'église est restaurée par les soins de Jean Bouchard, prieur commandataire de Locoal qui la prolonge vers l'est en pierre de taille. C'est de cette période que semble dater l'arc diaphragme en plein cintre qui ouvre sur le nouveau choeur. Un ossuaire est édifié au sud à peu près à la même époque. L'église comportait également, au sud, à hauteur du choeur, une chapelle de Saint-Jean-Baptiste qui fut démolie en 1657. A la suite d'un second incendie en 1765, les bas-côtés sont supprimés et les arcades de la nef bouchées. Des fenêtres en arc segmentaire sont ménagées à l'intérieur de ces anciennes arcades. A l'intérieur, devant le choeur, le mausolée, élevé en 1666 sur le tombeau de saint Goal, est détruit également car il gêne le déroulement des cérémonies. Le porche sud date peut-être du 18e siècle, sa façade est démontée en 1908 et son arcade surélevée. La sacristie jadis appuyée contre le mur nord, est transportée en 1858 contre le chevet. D'autres restaurations ont lieu : au début du 19e siècle, le choeur est lambrissé ; en 1910, l'intérieur des fenêtres est régularisé avec une base en forme d'autel pour recevoir des statues. C'est à cette époque que l'ancien ossuaire est converti en chapelle des fonts baptismaux. La reconstruction envisagée en 1931 n'a pas abouti.

Période(s) Principale : limite 11e siècle 12e siècle
Principale : 1er quart 17e siècle
Principale : 2e moitié 18e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle

La chapelle de plan rectangulaire à chevet plat comprend deux parties bien distinctes : à l'ouest, la nef dont on a bouché les arcades ; à l'est, un vaste choeur plus étroit. Le mur sud du choeur est édifié en pierre de taille tandis que les autres murs sont recouverts d'un enduit. D'épais contreforts en talus soutiennent tous les murs à l'exception du chevet contre lequel est adossée la sacristie axiale à étage, couverte en croupe. Le mur sud est flanqué d'un ossuaire en appentis et d'un porche en pierre de taille ouvert en plein cintre. Un clocher de charpente, fait d'une base en tronc de pyramide et d'une flèche polygonale, est placé un peu en retrait du pignon ouest. Les anciennes arcades des collatéraux disparus (deux au sud, quatre au nord) apparaissent dans les murs, en forme d'arc brisé reposant sur des piles carrées à simple tailloir, au sud, à tailloirs moulurés au nord. A l'intérieur de ces arcs ont été ménagées des fenêtres à linteau segmentaire. Dans l'édifice, on trouve la même division en deux parties bien distinctes. L'arc diaphragme en plein cintre qui repose sur des piles engagées à tailloir sépare ces deux parties et ouvre sur un choeur très profond.

Murs granite
enduit
pierre de taille
moellon
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvertures toit à longs pans
appentis
flèche polygonale
pignon découvert
croupe
Typologies sacristie à étage
Techniques sculpture
Représentations saint Gildas
Précision représentations

La niche située sur la façade du porche sud abrite une statuette de saint Gildas.

Mesures h : 64.0
la : 44.0
pr : 15.0

L'église de Locoal a conservé son cimetière et son enclos. L'ensemble forme avec l'ancien presbytère le coeur historique du village.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • Liste supplémentaire

    Eglise paroissiale Saint-Goal

    - statue du Sacré-Coeur de Jésus, plâtre polychrome, début 20e siècle

    - statue de saint Goal, plâtre polychrome, début 20e siècle

    - statue de sainte Hélène, plâtre polychrome, début 20e siècle

    - ensemble de deux anges porte-luminaires, plâtre polychrome, laiton doré, 1ère moitié 20e siècle

    - statue de Jésus Enfant sauveur du monde dit "Jésus de Prague", plâtre polychrome, début 20e siècle

    - croix, plâtre blanc, 1ère moitié 20e siècle

    - groupe sculpté de Joseph et de l'Enfant, plâtre polychrome, début 20e siècle

    - statue de sainte Hélène, plâtre blanc, 1ère moitié 20e siècle

    - statue de saint Cornély, plâtre polychrome, début 20e siècle

    - statue de sainte Thérèse de Lisieux, plâtre polychrome, atelier Joseph Lisieu, 2e quart 20e siècle

    - statue de sainte Bernadette, plâtre polychrome, début 20e siècle

    - statue de saint Eloi, plâtre polychrome, début 20e siècle

    - statuette de saint Goal, plâtre polychrome, début 20e siècle

    - chemin de croix (14 tableaux), plâtre polychrome, début 20e siècle, signé P. Rouillard

    - autel, bois peint, style néo-gothique simplifié, 1ère moitié 20e siècle

    - ensemble décor de choeur : lambris, tabernacle, style néo-classique, fin 19e siècle

    - peinture murale de choeur : Dieu le Père et le Saint-Esprit, fin 19e siècle

    - Pries-Dieu (2), bois couleur ébène, velours rouge, fin 19e siècle

    - bannière de procession dont le tissu ancien a été remplacé par une toile moderne, recto : Sacré-coeur de Jésus, verso : saint Jean Baptiste, début 20e siècle

    - bannière de procession dont le tissu ancien a été remplacé par une toile moderne, recto : Vierge de Lourdes, verso : Sainte Anne "Sainte Anne priez pour nous 1914-1918", 1er quart 20e siècle

    - ex-voto : maquette de voilier "Sainte Anne", bois, ficelle, toile, 20e siècle

    - ensemble de cinq chandeliers d'autel, laiton argenté, fin 19e siècle

    - croix d'autel, laiton argenté, fin 19e siècle

    - ensemble de deux chandeliers, laiton argenté, 20e siècle

    - croix d'autel, laiton doré, 20e siècle

    - harmonium, bois, début 20e siècle

    - monument aux morts 1914-1918, plâtre peint, style néo-gothique

    - tribune, bois peint monochrome, balustrade à balustres plates, début 20e siècle

    - girouette, coq en tôle martelée, 19e siècle

    - sceau à eau bénite, laiton doré, 20e siècle

    - ensemble de deux chandeliers, laiton argenté, 20e siècle

    - croix d'autel, laiton argenté et doré, 2e moitié 19e siècle

    - ensemble de deux petits vases bouquet d'autel, porceleine blanche, peinte et dorée, 1ère moitié 20e siècle

    - ensemble de deux vases bouquet d'autel, porceleine blanche et dorée, Limoges, 1ère moitié 20e siècle

    - ensemble de deux vases bouquet d'autel, porceleine blanche et dorée, Limoges, 1ère moitié 20e siècle

    - ensemble de deux chandeliers, style néo-Louis XIII, laiton argenté, 20e siècle

    - ensemble de deux encensoirs, laiton argenté, 20e siècle

    - croix de procession, laiton argenté, limite 19e siècle 2Oe siècle

    - croix de procession, laiton argenté, 2e moitié 19e siècle

    - chasublier, bois, 20e siècle

    - ostensoir, laiton doré, 2Oe siècle

    - crêche, plâtre polychrome, 20e siècle

    - statue de saint Bruno et de l'Enfant Jésus, plâtre polychrome, 1ère moitié 20e siècle

    - statue de sainte Jeanne d'Arc, plâtre polychrome, 1ère moitié 20e siècle

    - statue de Vierge, plâtre blanc, 1ère moitié 20e siècle

    - statue de saint Joseph, plâtre polychrome, 1ère moitié 20e siècle

    - statue de Vierge, plâtre polychrome, 1ère moitié 20e siècle.

  • Le cimetière attenant à l'église est toujours en place, enclos de murs. J. M. Hemery dit Hermely, "chef des courriers de l'armée bretonne de Georges Cadoudal", y est enterré. A la Restauration, il devient lieutenant colonel et commandant d'armes de la citadelle du Port-Louis.

    Durant la Révolution, Locoal est un haut lieu de la révolte des Chouans qui y trouvent l'aide d'une population attachée à sa langue, sa religion et aux structures de l'Ancien Régime. Les républicains mirent une garnison dans les bâtiments du prieuré, et c'est à leur présence qu'on attribue la ruine partiel de l'édifice.

  • 20065605437NUCA : Archives départementales du Morbihan, Série 3P.

    20065605438NUCA : Archives départementales du Morbihan, Série 3P.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Morbihan. Cadastre ancien, série 3P.

Bibliographie
  • LE TALLEC, Frédéric. HENRIO, Mériadec. Locoal-Mendon, "L'île du bonheur". Imprimerie de la Rivière, Belz, 1994.

    p. 7, 8
  • DANIGO, Joseph. Eglises et chapelles du doyenné de Belz. Imprimerie Régionale 29114 Bannalec, 1986.

    p. 61-65
  • LE MENE, Joseph-Marie. Histoire archéologique, féodale et religieuse des paroisses du diocèse de Vannes. Vannes : Imprimerie Galles, 1894, t. II.

    p. 472
  • DUHEM, Gustave. Les églises de France, Morbihan. Paris, 1932.

    p. 94