Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Notre-Dame-de-Consolation, place Angela Duval (Le Vieux-Marché)

Dossier IA22016995 réalisé en 2010

L'église Notre-Dame-de-Consolation à Le Vieux-Marché

Les communes de Plouaret et Le Vieux-Marché formaient autrefois une seule grande paroisse de plus de 50 km2. Le nom de Vieux Marché vient des foires et des marchés qui y étaient organisés au Moyen Age. A la fin du 18e siècle, plus de 85 % de la population vit dans les campagnes : la paroisse compte alors 4500 habitants et plus de 800 fermes. Le Vieux Marché est une trève, c’est-à-dire une "succursale" de la paroisse. Cette subdivision religieuse fut rendue nécessaire par l'éloignement important du lieu de culte paroissial principal situé dans le bourg de Plouaret. Sur le cadastre de 1835, on peut voir sur la place centrale de Le Vieux Marché, la chapelle et son cimetière, les halles et l’auditoire de justice.

En 1866, Le Vieux Marché est érigé en commune indépendante : elle compte 2 420 habitants (contre 3368 habitants à Plouaret). Édifiée au début du 16e siècle, la chapelle de Le Vieux Marché ne correspond plus au besoin de la population grandissante. Dès 1870, il est question de détruire la chapelle pour construire une nouvelle église. Selon le cahier des charges, cette nouvelle église – bien plus grande en superficie que la chapelle - doit pouvoir accueillir 1330 personnes. La chapelle est finalement détruite en 1878…

L’église est construite à partir de 1878 dans un style néo-gothique sur les plans de l'architecte Courcoux par les entrepreneurs Kerguenou et Tensore. Le marché conclu entre le conseil municipal et l´architecte stipulait l’obligation de réutiliser les matériaux provenant de l’ancienne chapelle. Le chantier s’éternise cependant : les voûtes ne sont montées qu’en 1884 et il faut reconstruire le clocher touché par la foudre en 1891 ! Hégarat, le curé de la paroisse fait mettre en place des boiseries et une clôture dans le chœur à déambulatoire en 1903.

Consacrée à Notre-Dame-de-Consolation, l´église paroissiale de Le Vieux-Marché est dotée d’un plan classique en croix latine. La poussée des voûtes en arc brisé du vaisseau central est contrebalancée par des arcs-boutants et contreforts monumentaux ornées de pinacles. Le réseau des fenêtres des collatéraux est gothique flamboyant.

Son chevet à pans coupés percé d’ouvertures assure un éclairage optimum au chœur et à l’autel tandis qu’un déambulatoire double le chœur et donne accès à une chapelle axiale au décor peint (chapelle consacrée à la Vierge). Directement au sud se dresse la sacristie : c’est dans cet espace sacré que l’on conserve les ornements d'église et les vases sacrés et que le prêtre se prépare pour célébrer les cérémonies liturgiques.

A l’ouest, la tour-clocher de plan carré qui s’achève en plate-forme reprend la porte originelle de la chapelle. Remarquable, cette porte en arc brisé, surmontée d’une accolade, à voussures multiples et ornées de fleurons est encadrée par deux pinacles. Elle est surmontée d’une grande fenêtre permettant d’éclairer le bas de la nef. Les portes du midi et du nord sont également des remplois de l’ancienne chapelle trèviale ce que montre très bien l’observation de la maçonnerie de pierre de taille de granite autour des portes. A l’extérieur de l’église des armoires d’évêque en kersantite datent du 19e siècle.

A l’intérieur de l’église est conservé un magnifique sacraire gothique (tabernacle mural pour conserver les hosties consacrées, vers 1500) dont les inscriptions en lettres gothiques restent à déchiffrer. Le mobilier comprend notamment : une chaire à prêcher monumentale sculptée en pierre de taille et un maître-autel en pierre avec des figures de saints.

A noter également, en sus du monument aux morts situé au nord de l’église, la présence d’un second monument aux morts de la guerre 1914-1918 à l’intérieur même de l’église.

L’église Notre-Dame-de-Consolation est un projet architectural ambitieux, qui se caractérise par l’emploi de vraies voûtes en pierre et une élévation intérieur à trois niveaux avec un faux triforium et des fenêtres hautes. Le projet de flèche en pierre n’a jamais été réalisé. Depuis 1927, les éléments architecturaux anciens de l´église paroissiale de Le Vieux Marché sont inscrits au titre des Monuments historiques : le portail ouest, la petite porte nord avec les niches qui la flanquent et la Pietà située dans la niche de gauche (la Vierge Marie pleurant son enfant qu'elle tient sur ses genoux). Ces vestiges témoignent de la richesse de la chapelle trèviale originelle réutilisée pour construire un nouvel édifice dédié au culte.

(Guillaume Lécuillier, juillet 2017)

Dénominationséglise
Aire d'étude et cantonSchéma de cohérence territoriale du Trégor - Plouaret
AdresseCommune : Vieux-Marché (Le)
Lieu-dit : le Bourg
Adresse : place Angela Duval

L´église paroissiale de Le Vieux-Marché est construite suite à l´érection de la trêve en succursale en 1860 puis, commune distincte de Plouaret en 1866, pour répondre aux besoins de l´expansion démographique de la commune alors peuplée de 2420 habitants. Elle est édifiée sur l´emplacement d´une ancienne chapelle, de plan rectangulaire avec clocher trégorois (trois chambres de cloches ajourées flanquées d´une tourelle d´escalier), dont de nombreux éléments ont été remployés dont les portes ouest, sud et nord tel que le stipulait le marché conclu entre le conseil municipal et l´architecte Courcoux. L´édifice religieux passe de 152 m² à 450 m² selon le projet de l´architecte en 1872 afin de pouvoir accueillir 1330 personnes soit les 2/3 des vieux-marchois. L´église est construite entre 1878 et 1892 d´après les plans de l´architecte Courcoux par Kerguenou premier entrepreneur et Tensore, second entrepreneur. Les voûtes sont construites en 1884 et le clocher alors à peine terminé est reconstruit en 1891 après sa démolition par la foudre. L´église fait l´objet de nombreuses réparations en 1903 dont le chantier est suivi par l´architecte briochin Morvan et réalisé par l´entrepreneur Marzin de Louargat. En 1904 les boiseries du chœur à déambulatoire sont mises en place par le recteur Hégarat.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1878, daté par travaux historiques
1892, daté par travaux historiques
1903, daté par travaux historiques
Auteur(s)Personnalité : Courcoux architecte attribution par travaux historiques
Personnalité : Morvan architecte attribution par travaux historiques
Personnalité : Kerguenou entrepreneur attribution par travaux historiques
Personnalité : Tensore entrepreneur attribution par travaux historiques
Personnalité : Marzin de Louargat entrepreneur attribution par travaux historiques

Église paroissiale de plan en croix latine, couverte d´un toit à longs pans sur pignons découverts, et de toits en appentis sur les bas-côtés. Chevet à pans coupés flanqué au sud d´une sacristie demi hors-œuvre de plan rectangulaire. Clocher-porche dans œuvre, avec porte en arc brisé à voussures multiples ornées de fleurons et encadrées par deux pinacles, coiffée d´une chambre de cloche de plan carré terminée en plate-forme, sans flèche. Arcs boutants reposant sur les contreforts formant culées ornées de pinacles. Nef à trois vaisseaux de quatre travées, arcades en arc brisé reposant sur les chapiteaux corinthiens des piliers à noyau carré flanqué de quatre colonnes. Chœur à déambulatoire avec une chapelle (rayonnante) d´axe en absidiole demi hors-oeuvre. Sol couvert de dalles de granite.

Mursgranite pierre de taille
Toitardoise
Plansplan en croix latine
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier en vis avec jour en maçonnerie
États conservationsbon état

L´église est associée à une fontaine de dévotion du 16e siècle située à 200 mètres au sud.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsinscrit MH, 1927/01/22

Annexes

  • Sources iconographiques

    20112205421NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor, D4.

    20112205435NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor, D4.

    20112205077NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor

    20112205078NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor

    20112205079NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor

    20112205080NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor

    20112205081NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Côtes-d'Armor : V 3718 : comptes de fabrique et construction de l´église de Le Vieux-Marché.

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : V 3718

Liens web

(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Fauchille Gwénaël - Lécuillier Guillaume