Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise Paroissiale du Sacré-Coeur (Saint-Judoce)

Dossier IA22017277 réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Dans ce programme modeste l’architecte Arthur Regnault fait preuve d’adaptation à la commande. Le parti architectural a files de colonnes, portant directement sans arc la fausse vôute lambrissée du vaisseau central, rappelle de façon frappante l’église néo classique de la chapelle Chaussée construite en 1831 vraisemblablement par Louis Richelot. Ce parti architectural fait figure d’exception dans l’oeuvre de Regnault.

Vocables du Sacré-Coeur
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Saint-Judoce
Adresse : le Bourg
Cadastre : 263

La construction du canal d´Ille et Rance a entraîné le redécoupage de la commune de Saint-Judoce et l´ancien bourg s´est trouvé excentré à l´extrémité nord du territoire. La création d´un nouveau bourg au centre de la commune s´est imposée et vers les années 1890 une première école publique de garçons est installée au nord de Cabrac. Bientôt la mairie s´installe dans ce nouveau centre ainsi qu´une école privée de filles. Le projet de construction d´une nouvelle église en 1922 est principalement financé par Joseph Bouan du Chef du Bos qui habite le manoir de Champsavoy. Quelques éléments du mobilier sont offerts par d´autres donateurs comme l´abbé Chouin, recteur de la paroisse qui fait don d´un vitrail. L´église a eu le statut particulier de propriété privée jusqu'à la mort de Joseph Bouan en 1959. Donnée ensuite à l´association diocésaine, l´église est devenue propriété communale au début des années 1970. D´une grande simplicité, elle a été bénite le 23 septembre 1923 et construite sur les plans de l´architecte Arthur Régnault. Si l´ensemble du mobilier a été conçu à cette période, deux statues anciennes du 18e siècle y prennent toutefois place, celles de Saint-Judoce et de Saint Marguerite.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1923, porte la date
Auteur(s) Auteur : Regnault Arthur,
Arthur Regnault

Architecte diocésain notamment.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques

Dépourvue d´ornementation, et d´une grande simplicité de plan, l´église est construite entièrement en granite. De plan allongé, les trois vaisseaux sont recouverts d´une charpente lambrissée en berceau que soutiennent des piliers de granite. Au chevet plat est accolé une sacristie. Le clocher en charpente est situé en bas de nef. L´intérieur de style néo classique est très dépouillé.

Murs granite
moellon
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
flèche carrée
pignon couvert
pignon découvert
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Côtes d'Armor : V 1219 (église et presbytère).

Périodiques
  • Bulletin communal, n°24, janvier 2002.