Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale de la Sainte-Trinité, place de l'Eglise (Trébeurden)

Dossier IA22007428 inclus dans Le bourg de Trébeurden et sa périphérie réalisé en 2005

Fiche

Vocablessainte Trinité
Parties constituantes non étudiéesmur de clôture, croix monumentale, monument aux morts, ossuaire, croix monumentale
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Perros-Guirec
AdresseCommune : Trébeurden
Lieu-dit : le Bourg
Adresse : place de l'
Eglise
Cadastre : 2004 AC 300

L'église paroissiale de Trébeurden a été réédifiée en 1835 (porte la date) à l'initiative de l'abbé Le Luyer d'après les plans du conducteur des Ponts et Chaussées Baron. Elle a été consacrée le 20 décembre 1835 par Monseigneur Le Groing de La Romagère et la tour, servant d'amer, a été construite d'après les plans d'Alain Lageat de 1849 à 1852. L'aile sud du transept a été remaniée et agrandie à partir d'octobre 1961 par l'entreprise de maçonnerie Cozannet et consacrée le 28 mai 1962. L'édifice a été restauré de 2001 à 2003 sous la direction de l'architecte Dominique Bonnot.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 21e siècle
Dates1835, porte la date, daté par travaux historiques
1849, daté par source
1961, daté par source
2001, daté par source
Auteur(s)Auteur : Baron conducteur de travaux attribution par travaux historiques
Auteur : Lageat Alain architecte attribution par travaux historiques
Auteur : Cozannet entrepreneur attribution par travaux historiques
Auteur : Bonnot Dominique architecte attribution par travaux historiques
Personnalité : Le Luyer commanditaire attribution par source

Eglise à trois vaisseaux construite en granite sur un plan en croix latine. Edifiée au centre d'un enclos disparu, elle présente à l'ouest une tour-porche demi-hors-oeuvre de section carrée montée en moyen et grand appareil, contrefortée aux angles, sommée d'une galerie à balustrade et couronnée d'une flèche polygonale en maçonnerie. Elle se compose d'une nef avec bas-côtés de cinq travées au sud et de quatre travées au nord, d'un transept asymétrique résultant d'un agrandissement et d'un choeur constitué par le prolongement du vaisseau central. Elle présente un chevet plat orné d'une niche abritant la statue de la sainte Trinité et porte, juste au-dessus de celle-ci, le millésime 1835. L'élévation intérieure est formée par des arcades en arc brisé retombant sur des piliers carrés moulurés aux angles. Le couvrement de la nef, du transept et du choeur est formé par une charpente en berceau lambrisée et celui des bas-côtés par un demi-berceau lambrissé..

Mursgranite
béton
moellon
moyen appareil
grand appareil
Toitardoise, pierre en couverture
Plansplan en croix latine
Étages3 vaisseaux
Couvrementslambris de couvrement
Couverturesflèche en maçonnerie
toit à longs pans
flèche polygonale
appentis
noue
pignon découvert
croupe polygonale
Typologiesplan en croix latine
États conservationsremanié, restauré
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • COUFFON, René. Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1939.

    p. 528
  • FLOHIC EDITIONS. Le patrimoine des communes des Côtes-d'Armor. Charenton-le-Pont : Flohic éditions, 1998, 2.

    p. 833
  • ROIGNANT, Jacques. L'église de la Sainte-Trinité à Trébeurden. Brève d'un long passé. Trébeurden, 2003.