Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Edifice fortifié et manoir de Lancé (Noyal-Châtillon-sur-Seiche)

Dossier IA35047369 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinations ferme
Dénominations édifice fortifié, manoir
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine - Bruz
Adresse Commune : Noyal-Châtillon-sur-Seiche
Lieu-dit : Lancé
La terre de Lancé est citée dès 1037. De cette période pourrait remonter la motte qui est encore visible à l´est des bâtiments actuels. Elle était autrefois entourée d´une douve, qui a été comblée en 1893, et précédée d´un talus. Guillotin de Corson mentionne au 12e siècle Olive de Lancé. Un manoir a été construit vers le 15e siècle à proximité de la motte féodale. De ce dernier ne subsiste que quelques vestiges dont une porte ancienne en arc brisé et un blason muet visible en façade ouest. Ce logis ayant été transformé par la suite en logis de ferme et restauré récemment. Les fenêtres à coussièges mentionnées par Paul Banéat n´existent plus. Les parties agricoles qui entourent la cour sont construites en différentes campagnes. Les bâtiments nord sont les plus anciens, les autres ont été construits dans le courant du 19e siècle. Paul Banéat mentionne également en ce lieu une chapelle qui semble être déjà détruite lors de la rédaction de sa notice. Cette dernière avait été fondée de messe le 30 janvier 1662 par Jean Gouycquet, sieur de Kerdaniel, demeurant à son manoir de Lancé. La croix historiée, située à proximité de l´église de Noyal-sur-Seiche semble provenir de Lancé, selon le chanoine Guillotin-de-Corson. Intérêt archéologique pour la motte. Intérêt historique pour le manoir.
Période(s) Principale : Haut Moyen Age
Principale : 15e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Dates 1662, daté par travaux historiques

Motte à l'est de la ferme actuelle. Logis orienté ouest actuellement. Bâtiments d'exploitation autour d'une cour arrière. Gros oeuvre mixte pour le logis en moellons de schiste et en pierre calcaire. Bâtiments d'exploitation d'époques différentes. Ceux du 19e siècle sont en bauge sur un solin de schiste.

Murs schiste
calcaire
terre
moellon
Toit ardoise
États conservations vestiges, remanié, restauré

Données complémentaires architecture IP35

HYPOI sans objet
MURS1 schiste ; calcaire ; moellon ; terre
SCLE1 Haut Moyen Age ; 15e siècle ; 17e siècle ; 19e siècle
IAUT sans objet
ICHR nsp
SEL repéré
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Extrait du Chanoine Guillotin-de-Corson, p 404.

    Chapelle de Lancé

    Lancé est un manoir très ancien. Olive de Lancé vivant au 12e siècle. Vers le même temps Théhel de Lancé donna une dîme en Noyal à l'abbaye de Saint-Georges, et Olivier de Lancé fit don au même monastère de plusieurs rentes sur sa propre terre seigneuriale de Lancé. Le 30 janvier 1662, Jean Gouycquet, sieur de Kerdaniel, demeurant à son manoir de lancé, y fit bâtir une chapelle et y fonda une messe hebdomadaire pour laquelle il fit une rente de 60 liv. (1).

    (1) A.D.Ille-et-Vilaine : 9 G, 42.

  • Extrait de Paul Banéat, p. 391.

    La seigneurie de Lancé était une juveigneurie de celle de Brécé en Noyal-sur-Seiche. Elle appartenait au début du 12e siècle et en 1208 aux seigneurs de ce nom, aux de Blossac en 1410 et passa par alliance aux de la Jumelière qui l´avaient en 1427 ; elle était aux le Breton en 1474 et 1575. La seigneurie et la terre furent vendues séparément vers 1598. Les Bouscher seigneurs des Hayes en avaient en 1609 les fiefs et la juridiction, qu'achetèrent peu après les le Meneust seigneurs de Bréquigny pour les faire unir en 1617 à leur chatellenie de Bréquigny. Quant au manoir et à la terre, ils furent achetés par les Syon seigneurs de la Touche qui les avaient en 1587...

    Les seigneurs de Bréquigny les conservèrent jusqu´en 1789.

  • 20083506242NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, Série P.

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)