Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

École Brizeux, avenue Jules Ferry (Quimperlé)

Dossier IA29000496 réalisé en 2001

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination école maternelle et primaire publique
Parties constituantes non étudiées cour, préau
Dénominations école maternelle, école primaire
Aire d'étude et canton Quimperlé - Quimperlé
Adresse Commune : Quimperlé
Adresse : avenue Jules Ferry
Cadastre : 1981 AS 47
Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1934, porte la date
Auteur(s) Auteur : Gemain Edmond,
Edmond Gemain (1884 - 1953)

Né le 29 avril 1884 à Cossé-le-Vivien, dans la Mayenne, Edmond (Louis) arrive à Vannes avec sa famille en 1885. Joseph Louis Gemain, son père, est employé comme herboriste dans une pharmacie ; Emma Ruzeau, sa mère, est sage-femme. Après des études à l’Ecole des Arts décoratifs à Paris, Edmond Gemain s’installe comme architecte à Vannes, en 1908, au 10 place de l’Hôtel de Ville. Il épouse la même année à Saint-Brieuc Jeanne-Marie Moënner. Le couple aura quatre enfants : Edmond (1909), Jean (1911), Annick (1913) et Yves (1914). De 1909 à 1913 il habite 39 rue du Mené. En 1913-1914, on le retrouve chez ses parents au 39 rue Jeanne d’Arc. A partir de 1920 et jusqu’à sa mort le 10 août 1953, il sera fidèle au 19 de la rue Pasteur qui abrite son domicile et ses bureaux. La maison est démolie par son fils, également architecte, qui construit à son emplacement vers 1972 un immeuble de logements. (sources : recherches de Jacques Delarue).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Guillaume René, architecte, attribution par source
Auteur : Caucanas, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Guillou, ferronnier, attribution par source
Auteur : Andreatta Marc,
Marc Andreatta

Architecte DPLG, 6 bis rue François Toullec, Lorient


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
mosaïste, attribution par source
Auteur : Rivière, fabricant, attribution par source

L´ensemble occupe une parcelle en forme de trapèze. Les corps de bâtiments en retour d´équerre s´élèvent en front de rue d´un côté, sur cour de l´autre. Le pavillon d´angle, traité côté rue d´une façon plus monumentale que le reste de l´édifice, est desservi par un escalier tournant ; il abrite la bibliothèque, également salle des maîtres, les bureaux et les anciens logements de fonction. Trois classes par niveau (soit douze au total) occupent les ailes latérales, séparées entre elles par des cages d´escalier, elles mêmes signalées par des petits porches formant entrée. Plusieurs inscriptions ont été relevées. Inscription sur l´angle sud ouest : Ecole Primaire Elémentaire des Filles. Inscription gravée sur le fronton sud-est rappelant des batailles nationales : Rocroi, Bouvines, Marignan, Steglitz. Inscription sur le mur de l´espace aménagé concernant les corps de métier ayant réalisé le chantier : Ed. Gemain et René Guillaume architectes. Caucanas entreprise du gros-oeuvre. Moreau couverture et chauffage central. Sanitaire Dinardaise. Andreatta mosaïque. UCD de Duclair peinture vitrerie. Guillou ferronnerie. Savary et Rivière mobilier scolaire. Gatelet électricien. De Pelseneer conducteur des travaux. Inscription dans le cartouche placé sur la travée centrale de l'élévation ouest : Ecole Brizeux, littérateur, chantre de la Bretagne (1806-1853).

Murs schiste
granite
moellon
béton armé
Toit ardoise
Étages étage de soubassement, 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures croupe
noue
Escaliers escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie
Techniques sculpture
mosaïque
Représentations armoiries coq mappemonde livre symbole républicain symbole des sciences symbole des arts

L´ensemble fait partie de l´importante vague de réalisations scolaires de la période de l´entre-deux-guerres initiées par les municipalités autour de Quimperlé et de Lorient. Le choix du site s´appuie sur la proximité du collège Jules Ferry au nord et l´émergence d´un nouveau quartier urbain au sud. Par son emplacement dominant formant un grand angle, il s´inscrit pleinement dans le cadre d´une modernisation urbaine et marque le nouveau quartier résidentiel de Bel Air créé à la même époque. Par son ampleur, sa conception et son aménagement intérieur (mise en place de mobilier scolaire - non conservé - fabriqué par la fonderie Savary et Rivière de Quimperlé), l´édifice est exemplaire d´une architecture scolaire moderne qui privilégie l´espace, le double éclairement des classes et la fonctionnalité des distributions. Le message symbolique de l´école républicaine s´affiche autant sur les cinq parties donnant sur la cour que sur les frontons dont deux bas-reliefs rappellent les batailles historiques nationales, les grands auteurs de langue française, les sciences et le sport alors que le nom donné, en référence au poète romantique né à Arzano près de Quimperlé, l´enracine dans le contexte régional et plus particulièrement bas breton.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • Le Patrimoine des Communes, le Finistère. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France).

    p. 1362
  • INVENTAIRE GENERAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Quimperlé et son canton. Finistère. Collection Images du Patrimoine n° 217, Rennes, 2002.

    p. 53