Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ecarts de Locqueltas, Poull Guéguen, Penkaer (Ouessant)

Dossier IA29010187 réalisé en 2014

Fiche

Parties constituantes non étudiéesmaison, dépendance
Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Saint-Renan
AdresseCommune : Ouessant
Lieu-dit : Locqueltas Poull Guéguen Penkaer

Locqueltas doit son nom à l'établissement par saint Gweltas, disciple de Pol Aurélien, d'un monastère au 6e siècle sur la pointe de Pern.

Une carte marine du 16e siècle fait mention de Saint-Gildas. Si l'implantation de l'habitat est ancienne dans cette partie de l'île, il n'en demeure pas de trace sur les façades qui sont datables au mieux de la fin du 18e siècle. Et si la typologie élémentaire est à Ouessant un signe d'ancienneté, le bâti a été si souvent modifié, rehaussé que le plus souvent il date du 19e siècle voire de la seconde moitié du 19e siècle. D'autre part le cadastre montre que ces écarts étaient peu construits en 1842. La chapelle Saint-Gildas est construite en 1882.

Période(s)Principale : 18e siècle, 19e siècle, 20e siècle

Ecarts qui longent la route menant à la pointe de Pern. Le bâti est hétérogène, présentant à la fois des maisons de type élémentaire, des maisons anciennement à un niveau avec étage de comble à usage de grenier, d'autres soit transformées soit construites selon le modèle de type ternaire. Les rénovations des années 1950-1960 ont souvent dénaturé les façades dont seules les volumes anciens demeurent.

Le bâti est implanté le long de la route orienté nord-sud avec parfois des appentis avec petite cheminée servant à la cuisson des ragouts de motte ou à la préparation de la nourriture pour les animaux. Un four est intégré au pignon d'une maison.

Maison 1 : de type élémentaire, ne possédant à l'origine qu'une seule pièce. Rajouts. Ouverture en pignon ouest. Boiseries peintes en réemploi.

Maison 2 : de type ternaire ; ouvertures en rez-de-chaussée modifiées ; rajout deuxième corps de bâtiment ; ouvertures en façade nord : percement récent à l'étage. Initialement maison à un niveau.

Maison 3 : de type ternaire. Décalage dans la symétrie des ouvertures entre rez-de-chaussée et étage, probablement rehaussée au cours du 19e ou en raison de la création d'une fenêtre centrale à l'étage ; appentis avec four ou cheminée pour cuisson du ragout de motte. Bancs de maçonnerie le long de la façade principale. Meule de moulin dans le jardin. Parcelle entourée de murets de pierres sèches. Emplacement dans le pignon pour girouette.

Maison 4 : de type ternaire ; ouverture en façade nord et sud (pas de fenêtre centrale au second niveau) ; appentis est pour cheminée.

Maison 5 : de type ternaire, rez-de-chaussée et étage rehaussé dont le niveau initial est marqué par le second corps de bâtiment situé à l'ouest ; four sur pignon ouest

Maison 6 : de type ternaire ; rénovation années 1950-1960 plaquée sur une ancienne maison.

Maison 7 : de type élémentaire ; subsiste trace d'ancien foyer d'une ancienne maison mitoyenne.

Alignement 1 : composé de 3 maisons rénovées à des dates différentes et présentant des modifications différentes : enduit/non enduit ; création d'ouvertures à l'étage ; ardoises cimentées/non cimentées.

Alignement 2 : Façade modifiée au début du 20e ; enduit ; partie neuve ou reconstruite à droite. Présente sur l'ancien cadastre peut de reste ancien à part la souche de cheminée (son volume)

Alignement 3 : de type élémentaire modifié.

Alignement Poull Guéguen : Volumes originaux conservés ainsi que souches de cheminées ; ardoises cimentées ; plaques fibro-ciment ; différents niveaux de hauteurs des murs gouttereaux.

Maison Penkaer : Rénovée ; présentent en façade sud ouvertures non modifiées 1er niveau porte et fenêtre, niveau 2 : une petite ouverture centrale.