Logo ={0} - Retour à l'accueil

Écart, la Gastinais (Tremblay fusionnée en Val-Couesnon en 2019)

Dossier IA35049436 réalisé en 2011
Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonPays de Fougères - Antrain
AdresseCommune : Val-Couesnon
Lieu-dit : Tremblay Gastinais (la)
Précisionscommune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Tremblay

Dès la fin du 18e siècle, cet écart est cité par Jean-Baptiste Ogée dans son ouvrage Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne, comme l’un des principaux villages de la commune de Tremblay.

Ainsi, sur le premier cadastre communal de 1824, cet écart ne comptait pas moins d’une vingtaine de propriétés différentes. A cette époque, il s’agissait principalement de petits logis collés les uns aux autres et regroupés par trois ou quatre dans des alignements. Il s’agissait donc d’un habitat relativement modeste à cette période, ce que la taille réduite des parcelles associées à ces logis sur le premier cadastre confirme.

La formation de cet écart est relativement ancienne puisque certaines constructions remontent à la fin du 16e siècle. Ainsi en va-t-il de l’un des bâtiments parallèles à la route actuelle qui présente un décor de baies (arcs en anse de panier, appuis saillants…), une souche de cheminée ornée de modillons et des pignons débordants à crossettes témoignant de cette époque de construction. Un autre bâtiment, perpendiculaire au premier et situé au nord, porte la date de 1778 ; son toit à forte pente ainsi que l’absence de régularité dans les percements d’origine de la façade Est sont caractéristiques de l’architecture de cette époque.

Certains bâtiments attestent quant à eux de reconstructions ou de simples reprises intervenues à la charnière des 19e et 20e siècles ; l’emploi de granite bleu pour les encadrements de baies permet de dater ces interventions.

Période(s)Principale : 3e quart 16e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle
Principale : 4e quart 18e siècle
Dates1571, porte la date
1778, porte la date

La majorité des bâtiments qui composent cet écart est élevée en moellon de granite ; les encadrements de baies sont quant à eux réalisés en pierre de taille de granite. Ces encadrements de baies sont soignés et dans certains cas, les arcs sont en anse de panier, décorés d’accolades, les appuis de fenêtre sont saillants… Les toitures à longs pans sont couvertes d’ardoise.

Les constructions possèdent des plans quadrangulaires allongés ; dans la majorité des cas, plusieurs anciens logis ont été réunis pour ne former aujourd’hui qu’une seule et même propriété. Les bâtiments de cet écart possèdent en général au plus trois niveaux d’élévation : un rez-de-chaussée, un premier étage et un niveau de combles.

Mursgranite pierre de taille
schiste moellon
Toitardoise
États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété privée