Logo ={0} - Retour à l'accueil

Écart, Kergonvan (Goulien)

Dossier IA29010064 réalisé en 2018

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiéesporcherie, écurie, puits, étable, fournil, grange
Dénominationsécart, ferme, dépendance, maison
Aire d'étude et cantonCap Sizun - Pont-Croix
AdresseCommune : Goulien
Lieu-dit : Kergonvan

Le village de Kergonvan a été un important village de Goulien mais s’est dépeuplé au fil des siècles. Des huit feux signalés en 1720, il ne reste aujourd’hui que cinq maisons d’habitation dont l’une est une résidence secondaire et une autre est à l’abandon.

Comme c’est le cas dans beaucoup de villages de Goulien, l’organisation des bâtiments et des voies qui les desservent n’a pas tellement changé entre 1836 et 2018. On peut néanmoins noter l’implantation d’une importante exploitation agricole au sud-est et la construction d’une maison d’habitation moderne dans le même secteur.

Quatre logis ont été recensés ici.

C’est à Kergonvan qu’on retrouve la date portée la plus ancienne de la commune sur un bâtiment encore debout et habité : 1673. Il s’agit d’un ancien alignement de deux maisons mitoyennes avec une crèche à l'est qui forme aujourd’hui une seule habitation.

Les autres éléments recensés sont trois fermes à dépendances multiples. Deux d’entre elles datent de la fin du 18e siècle et de début du 19e siècle et l’autre de la seconde moitié du 19e siècle. Voici les dates relevées sur les bâtiments :

Ferme 1 : 1790 sur le linteau de la porte d’entrée, avec l’inscription CHATERINE YVEN.

Ferme 2 : 1818 sur le linteau de la porte de l’écurie. Les inscriptions : I : PENNAMEN / M : PENNAMEN / P : LEBRAS sont lisibles sur les autres linteaux. 1831 sur le puits.

Ferme 3 : 1868 sur l’écurie.

Mise à part la ferme 2, les éléments recensés dans le village de Kergonvan ont subi d’importantes modifications durant la seconde moitié du 20e siècle : agrandissement des baies, suppression du crépi, création de lucarnes, dépendances remaniées, etc…

Période(s)Principale : 3e quart 17e siècle , porte la date
Principale : 4e quart 18e siècle , porte la date
Principale : 1er quart 19e siècle , porte la date
Principale : 3e quart 19e siècle , porte la date
Secondaire : 2e moitié 20e siècle
Dates1673, porte la date
1790, porte la date
1818, porte la date
1831, porte la date
1868, porte la date

Traversé par une rue axée nord-sud, le village de Kergonvan se trouve sur la route menant dans la vallée qui sépare Goulien de sa voisine Primelin. A 500 mètres au sud du village se trouve le moulin à eau de Kergonvan et le pont de meil Kergonvan qui traverse le ruisseau qui marque la frontière entre les deux communes.

Les maisons au nord sont en rez-de-chaussée et originellement à pièce unique, mais la majorité des habitations du village sont des logis à étage avec écurie attenante et dépendances.

Le logis de la ferme 1, tout comme son écurie, a sa façade antérieure crépie avec élévation régulière sans bandeau. Les baies ont été transformées. La corniche du toit est moulurée en cavet. Une grange remaniée qui se trouve au sud de la cour présente une niche pour le chien intégrée à la maçonnerie en bas à gauche de la porte charretière.

La ferme 2 montre un alignement logis – écurie en pierres de taille. Son élévation est ordonnancée, à quatre travées. La corniche de son toit est moulurée en cavet. On remarque plusieurs détails architecturaux intéressants sur ce bâtiment : un cadran solaire sur la souche de la cheminée ouest, un système d’évacuation des eaux grises sous le jour ouest et deux petits jours en plein cintre sur le pignon est pour éclairer les combles. Notons la présence d’un puits de section carrée en pierres de taille surmonté d’une boule à quelques mètres au sud du logis, encastré dans un muret. Un four à pain se trouve adossé à la façade nord du logis, ce qui est une configuration exceptionnelle dans la commune.

La ferme 3 se trouve à l’est du village et est celle qui possède le plus de dépendances. Son alignement principal est composé d’ouest en est d’une écurie dont les combles ont été remaniées, d’un logis et d’une cuisine pour les animaux. Le crépi de la façade antérieure du logis a été enlevé. On observe une maçonnerie en moellons de granite sur deux niveaux séparés par un bandeau médian. L’élévation est en quinconce. La corniche du toit, soulignée par un second bandeau, est moulurée en doucine. Les autres anciennes dépendances agricoles sont une étable, une grange à porte charretière et un alignement de trois crèches à cochons. Notons la présence d’un puits très soigné de section carré en pierres de taille avec corniche moulurée et toit surmonté d’une boule.

Mursgranulite moellon crépi
granulite pierre de taille
Toitardoise, ciment amiante en couverture
Étages1 étage carré, rez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
pignon découvert
Escaliersescalier dans-oeuvre
TypologiesLogis à pièce unique, plan allongé, à fonctions multiples juxtaposées.
États conservationsbon état, état moyen
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Rôles de capitation dans le Cap-Sizun, communes de Goulien, Plogoff, 1720.

    Archives départementales de Loire-Atlantique : B 3540
Documents figurés
  • Cadastre de la commune de Goulien, 1836 : section C 1 du côté du Midi. Série 3P66.

    Archives départementales du Finistère : 3 P 66/1/6
(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne ; (c) Communauté de communes Cap Sizun - Pointe du Raz - Serre Fabien