Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ecart, Hidouze (Noyal-sur-Vilaine)

Dossier IA35031559 réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonIlle-et-Vilaine - Châteaugiron
AdresseCommune : Noyal-sur-Vilaine
Lieu-dit : Hidouze
Cadastre : 1998 J3
L'écart de Hidouze était autrefois appelé Hidouset puis Hidouzé. La plus ancienne construction date, selon la tradition orale, de l'époque d'Anne de Bretagne. La construction de la D92 a modifié le paysage comme nous pouvons le remarquer sur le cadastre napoléonien de 1850. En effet, à cette date, l'écart était desservi par deux routes. Une principale reliait Acigné et Châteaugiron (future D92), et une secondaire reliait l'écart de Villiers à Châteaugiron. L'écart se composait alors de deux fermes, d'un four et d'une mare. Le four a aujourd'hui disparu, par contre les deux fermes existent toujours. Elles se situent au sud du hameau. La longère est devenue la dépendance de la maison située au nord. Par la suite, un puits (détruit) a été aménagé. Du 15e siècle, il ne nous reste que la ferme située au nord. Nous ne savons pas si d'autres constructions existaient. Au 19e siècle, deux longères situées de part et d'autre du chemin desservant l'écart sont construites. Une a été élevée dans la première moitié du 19e siècle tandis que celle située à l'ouest a été construite à la fin du 19e début 20e siècles. Par la suite, elles seront rattachées au logis situé à l'ouest pour former une seule ferme de taille importante. La ferme du 15e siècle devient alors une étable à veaux comme nous pouvons le voir sur les photographies de 1973.
Période(s)Principale : 15e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

L'écart de Hidouze est implanté perpendiculairement à la D92 qui mène à Châteaugiron. Il se situe au sud de Noyal-sur-Vilaine, presque à la limite communale avec Châteaugiron. Il se compose de trois habitations qui sont d'anciennes fermes.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • 20043506888NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Documents figurés
  • Section I dite des Villiers en 3 feuilles, 3ème feuille, du n° 370 au n° 535. Gaboriaud, géomètre du cadastre, [1850], échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).