Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Écart du Haut Primaux (Saint-Étienne-en-Coglès fusionnée en Maen Roch en 2017)

Dossier IA35048975 réalisé en 2010
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Saint-Brice-en-Coglès
Adresse Commune : Maen Roch
Lieu-dit : le Haut Primaux
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Saint-Étienne-en-Coglès

L'écart du Haut Primaux est un village assez important de la commune. Il l'était déjà en 1832, lors de la réalisation du premier cadastre de la commune. A l'époque, il se composait de plusieurs alignements de trois ou quatre logis. Certains des bâtiments de l'écart présentent une architecture caractéristique d'une époque. C'est le cas de l'un des bâtiments situé au sud de l'écart construit au cours du 17e siècle : porte en plein cintre, encadrement des ouvertures chanfreiné ... Un autre bâtiment fut construit à la même époque, en effet un linteau porte la date 1603, mais ce dernier bâtiment a subi beaucoup de modifications comme beaucoup d´autres dans cet écart. Deux autres maisons peuvent correspondre à cette époque de construction, il s´agit d´une maison remaniée au 19e siècle et d´une autre maison avec escalier extérieur accolé à la façade qui semble un peu plus tardif, sans doute vers le 18e siècle. Les autres bâtiments de cet écart témoignent de la construction au 19e siècle. La majorité des bâtiments qui composent encore aujourd'hui cet écart correspond à ceux qui sont représentés sur le cadastre de 1832. Les bâtiments semblent avoir été construits, à la même époque, c'est-à-dire au cours du 17e siècle et avoir été fortement repris au 19e siècle et pour certains encore au 20e siècle.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Dates 1603, porte la date

Les bâtiments anciens qui se trouvent dans cet écart sont construits en granite et couverts d'ardoise. Les bâtiments sont implantés sans réelle organisation les uns par rapport aux autres dans cet écart. Ils sont toutefois implantés par rapport aux voies de communication, certains sont parallèles à la voie principale alors que d'autres sont perpendiculaires par rapport à cette dernière. Le bâtiment le plus remarquable de cet écart demeure celui qui se trouve à l'est de la route. Il est construit en moellon de granite et sa façade principale comporte un escalier en granite menant à la pièce du premier étage. Les chaînages d'angles et les encadrements de baies sont réalisés en pierre de taille de granite. Le toit à longs pans est couvert d'ardoise. Il s´agit là d´un type d´habitat rencontré ailleurs sur la commune, notamment à la Piquais et aux Noës, ces maisons sont en général composées d´une seule pièce d´habitation à l´étage, le rez-de-chaussée servant le plus souvent pour l´étable.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20103510828NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine