Logo ={0} - Retour à l'accueil

Écart du Courget (Noyal-sous-Bazouges)

Dossier IA35049586 réalisé en 2012

Fiche

Á rapprocher de

Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonPays de Fougères - Antrain
AdresseCommune : Noyal-sous-Bazouges
Lieu-dit : Courget
Cadastre : 1942 B2 485

L´écart du Courget est représenté sur le premier cadastre de Noyal-sous-Bazouges datant de 1823. On voit que le Haut Courget est composé de quatre alignements de maisons, implantés régulièrement les uns à côté des autres, tous orientés au sud en parallèle de la route. Au Bas Courget, deux alignements sont orientés au sud et une bâtisse individuelle est orientée à l´ouest. On dénombre sur ce cadastre seize maisons au Haut Courget et neuf au Bas Courget, ce qui montre bien la modestie de l´habitat. Les maisons dans ce type d´alignement sont souvent constituées d´une pièce à feu unique au rez-de-chaussée et d´un grenier à l´étage. La présence des dépendances devant les maisons montre que ces maisons étaient de petites fermes. Chaque alignement dispose en effet de deux à trois dépendances, probablement à usage de soue à cochons et d´étable. L´occupation de cet écart est ancienne car les sources écrites mentionnent en 1550 la présence de la famille Languillet, qui possédait trois grandes maisons. Théodore Chalmel, dans son livre sur Noyal-sous-Bazouges datant de 1939, dénombre quatorze familles en 1650. Les maisons ont été pour la plupart remaniées aux 19e et 20e siècles, mais il reste des éléments anciens dont certaines dépendances. Du premier alignement, à l´ouest de l´écart, il ne reste qu´une maison. Celle-ci a la particularité de porter le nom de son fondateur, GLE CORVASIER et l´inscription IHS, qui est le monogramme du Christ. Elle est datée de 1648. Sur une photographie de 1978, on voit une deuxième maison mitoyenne sur le pignon ouest, dont il ne reste plus aucun vestige aujourd´hui. Le deuxième alignement existe toujours mais sa façade a été très remaniée. La toiture a été rehaussée et les ouvertures agrandies. La porte en plein cintre est un remploi d´une porte du 17e siècle qui pouvait se trouver in situ. Le troisième alignement conserve sur sa partie ouest une maison datée de 1782. Enfin, le quatrième alignement conserve sur sa partie est une maison remaniée à la fin du 19e siècle et sur laquelle on voit les vestiges, sur son pignon ouest, d´une mitoyenneté passée. Le Bas Courget, qui comprenait en 1823 deux alignements de quatre maisons et une grande maison, conserve un alignement et la maison. L´alignement, dont les parties les plus anciennes remontent au 18e siècle, a été remanié et en partie reconstruit au début du 20e siècle.

Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Dates1648, porte la date
1782, porte la date
Auteur(s)Personnalité : Corvasier
Mursgranite
schiste
Toitardoise
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20123506043NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan parcellaire du bourg de Noyal-sous-Bazouges, canton d'Antrain, arrondissement de Fougères, département d'Ille-et-Vilaine. Section B, 2ème feuille. Terminé sur le terrain le 15 juillet 1823 sous l'administration de M. Le Cte de la Villegontier, Préfet, M. Benoit, Maire, M. Naylies, Géomètre en chef, par M. Roger Géomètre. Papier, encre, aquarelle, [1823], échelle 1 : 2500 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

Bibliographie
  • BADAULT, Dominique. CHEVRINAIS, Jean-Claude. ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950. Editions Danclau, 1996.

  • BANÉAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927 ; reprint, Mayenne : Editions Régionales de l´Ouest, 1994.

    t. 2, p. 508-510
  • CHALMEL, Théodore. Monographie de la commune de Noyal-sous-Bazouges, Anciennes familles. Rennes, Imprimerie Simon, 1908.

  • CHALMEL, Théodore. Noyal-sous-Bazouges, Ille-et-Vilaine Rennes, 1939.

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1883, 1884, 1886.

    p. 357 à 361
  • L'architecture traditionnelle dans le canton d'Antrain. Association pour la Promotion du Patrimoine d'Antrain et de son Canton, 1985.