Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ecart dit village de Lann Gouh (Melrand)

Dossier IA56000807 réalisé en 2002

Fiche

Appellationsvillage de l'an mil, ferme archéologique
Parties constituantes non étudiéesmaison, poulailler, enclos, jardin de plantes médicinales, four à pain
Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonBaud - Baud
AdresseCommune : Melrand
Lieu-dit : Lann Gouh
Cadastre : 1976 YI 17

Le village dit de l'an mil regroupe un site archéologique d'un hectare et un site expérimental appelé "ferme archéologique" d'une dizaine d'hectares, situé à proximité. Le site archéologique proprement dit est un "village déserté" occupé entre le 10e et le 14e siècles puis abandonné. A proximité des vestiges de ce village ancien, une ferme archéologique expérimentale a été reconstituée pour présenter au public l'état de la réflexion sur le milieu rural durant la période médiévale.

Période(s)Principale : Moyen Age

Le village de l'an mil est implanté sur un site de hauteur, au bord du plateau dominant la vallée de la Sarre. Le site d'origine fait un hectare. Les vestiges des murs encore debouts ont permis de réaliser un premier plan du village. Celui-ci comprenait dans son enceinte, une partie des cultures et des enclos pour les animaux. On a mis en évidence dix sept bâtiments dont treize maisons d'habitation de plan rectangulaire de 8 à 10 mètres de long sur 4 à 6 mètres de large dont les murs pignons peuvent être droits ou arrondis. Les foyers sont situés au centre de la maison, décalés vers la partie la plus haute. Il s'agit d'un habitat mixte où hommes et animaux vivent sous le même toit. Les vestiges de murs sont peu élévés : 80 centimètres de haut maximum, en moellon de granite et terre argileuse. La charpente à croupe reposait sur les murs par l'intermédiaire d'une sablière. Les portes étaient placées dans le mur gouttereau. La couverture végétale était en genêt, bruyère, hesk (herbe des marais) et chaume. Elle enveloppait la construction presque jusq'au sol. Le site archéologique qui a gardé son intégrité est à proximité d'un site expérimental dans lequel on a reconstitué un village à partir des vestiges retrouvés et des recherches effectuées sur l'architecture, la culture et l'élevage.

Mursgranite
moellon
Toitchaume, végétal en couverture
Couverturestoit à longs pans
croupe
croupe ronde
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Périodiques
  • Ferme archéologique de Melrand. Bulletin n°1, juin 1988, UBAPAR Edition, SOFAG Imprimerie, Le Faou.

    p.