Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ecart dit village de Kerclément (Belz)

Dossier IA56005383 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées fontaine, maison, ferme, mégalithe, chapelle, croix monumentale
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Ria d'Etel - Belz
Adresse Commune : Belz
Lieu-dit : Kerclément
Cadastre : 2003 D 388, 391, 393-394, 408-409, 413-415, 417-419, 424, 461-466, 800, 917-921, 1003, 1033-1034, 1047-1049, 1115, 1144, 1165, 1193, 1196, 1201, 1216-1217, 1254-1255, 1263, 1286-1287, 1306-1307, 1320-1321

Occupation préhistorique révélée par le dolmen situéà l'ouest du village et les cinq stèles sub-sphériques situées aux abords de la chapelle. Une croix monumentale située actuellement près de la chapelle, date du milieu du Moyen Âge. Il est question d'un hébergement à Kerclément dans la réformation de 1427 et d'un manoir en 1448 et 1536 aux Bahuno (Laigue R, 1901). Dans sa déclaration de 1679, l'épouse de Louis de Langle, dame de Kercadio (Erdeven) cite une métairie noble à Kerclément (AD56, 3A3, Domaine royal d'Auray). La chapelle Saint-Clément existe anciennement mais fut abattue pour être reconstruite à l'est du principal chemin, en 1856. Les plans cadastraux de 1811 et 1845, montrent que le village s'est développé à l'origine, essentiellement à l'est du chemin le traversant du nord vers le sud. Le village connaît au 19e et au 20e siècle un développement à l'ouest et au nord, et s'étend désormais vers la D 22 et Kerorel. 2 fermes sont encore en activité en 2006. Dates portées sur les maisons-fermes et leurs dépendances. 1662 sur le pen-ty D 1196, 1760 sur la ferme D 920, 1851 sur le pen-ty D 1196, 1876 sur le puits de la ferme D 1216, 1881 sur la ferme et le puits D 1283.

Période(s) Principale : Préhistoire
Principale : Moyen Age
Principale : Temps modernes
Principale : Epoque contemporaine

Le village est situé sur une ligne de crête dominant un vallon à l'est et grossièrement orienté nord-sud, où coule le ruisseau de Kervidon. L'habitat ancien ainsi que la chapelle et la croix monumentale se trouvent à l'est du chemin principal qui traverse Kerclément. La fontaine (non repérée) est une construction récente ainsi que son lavoir, au sud. Ils sont situés sur la parcelle D 418, ayant l'apparence d'un ancien chemin creux descendant vers le vallon à l'est. Quant au dolmen situé à l'ouest du village, il est situé sur un point haut à environ 28m d'altitude. Les maisons-fermes à Kerclément sont pour la plus part très remaniées. Toutefois sur les 9 fermes identifiées comme telles dans ce village, 3 d'entre-elles sont repérées. La première ferme repérée (D 920) est située au sud du village. Il s'agit d'un logis étable du 17e siècle avec four contre le pignon est, et escalier extérieur donnant accès au grenier. Une date portée à droite de la porte indiqueune modification intervenue en 1760 (adjonction du four ?), tandisqu'à gauche de cette même porte le monogramme IHS reflète une bénédiction. Au 20e siècle, une maison fut reconstruite en alignement à l'ouest, et l'ancienne ferme reléguée au rôle de simple dépendance fut passablement remaniée par le percement d'une large porte en façade sud, et la reprise de la corniche en ciment. La seconde ferme repérée est située au nord du village ancien (parcelles D 1144, 1320 et 1321). Il s'agit d'un logis étable sous haut surcroît avec porte haute. Les chanfreins et moulurations subsistant sur la porte principale et la porte haute indiquent le 17e siècle. Ce premier bâtiment est augmenté au 19e siècle d'un logis à étage et à deux travées. Des dépendances anciennes ou récentes (étables en parpaings) ferment la cour au sud. Un fournil isolé est construit en bordure de route à l'entrée nord du village (D 1320). La troisième ferme repérée est un pen-ty : logis (et étable ?) à pièce unique situé au nord du village (D 1196). Il faisait anciennement partie d'un alignement de trois maisons de ce type, comme figuré sur leplan cadastral de 1845. La date de 1662 portée sur le linteau de la porte est en parfaite corrélation avec la mouluration et la forme en anse de pannier de celui-ci. Quand à la date de 1851 portée au dessus de la fenêtre, elle pourrait correspondre à la surélévation de la maison, par un haut-surcroït ouvert d'une porte haute, voire de la construction des dépendances en retour au sud, remise ou soue à cochons.

Statut de la propriété propriété publique
propriété privée

Annexes

  • 20065604200NUCA : Archives communales de Belz