Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Écart de la Fontenelle (Saint-Étienne-en-Coglès fusionnée en Maen Roch en 2017)

Dossier IA35049003 réalisé en 2010
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Saint-Brice-en-Coglès
Adresse Commune : Maen Roch
Lieu-dit : la Fontenelle
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Saint-Étienne-en-Coglès

L'écart de la Fontenelle est situé au nord-ouest de la commune de Saint-Etienne-en-Coglès. Il s'agit d'un écart assez petit regroupé au sud de la route et composé de trois maisons et de plusieurs dépendances. En 1832, lors de la levée du premier cadastre de la commune, la composition de cet écart était à peu près la même que la composition actuelle sans qu'aucune construction majeure n'ait disparu. Les bâtiments qui le composent aujourd'hui sont figurés sur ce document, puisque leur construction semble remonter pour les plus anciens au 16e siècle ou au 17e siècle. D'autres ont été ajoutés à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle. Ces époques de construction sont identifiables grâce à des éléments architecturaux caractéristiques, notamment au niveau des percements. Ainsi, pour les périodes les plus anciennes, on trouve deux maisons alignées dont les façades sont percées d'une porte quadrangulaire avec l'encadrement orné d'un tore, d'une fenêtre aux bords chanfreinés, et d'une ancienne porte ornée d'une grande accolade sur le linteau et d'un décor de trèfle sous celle-ci. Une de ces deux maisons fut remaniée ou agrandie à la fin du 19e siècle. En effet, cette période est reconnaissable par des ouvertures régulières et symétriques dont les encadrements emploient des pierres taillées mécaniquement. La troisième maison, datant de la fin du 19e siècle reprend ces caractéristiques, sa façade est ornée d'une niche à statue surmontée d'une petite croix typique également des constructions de la fin du 19e siècle et du début du 20e siècle. Dans cet écart, il y a également des dépendances intéressantes. On trouve ainsi un alignement assez original utilisant pour sa construction la pierre et le bois et ayant un auvent en ardoise.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle

Les bâtiments de cet écart sont construits en moellon de granite, les encadrements des ouvertures ainsi que les chaînes d'angles utilisent également le granite mais en pierre de taille ou en grand appareil régulier. Deux maisons ont un pan coupé. Les toitures sont à deux pans et sont couvertes en ardoise exceptée une dépendance couverte en tuile mécanique.

Murs granite
pierre de taille
moellon
Toit ardoise, tuile mécanique
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20103511292NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine