Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Écart de la Cotardière (Saint-Étienne-en-Coglès fusionnée en Maen Roch en 2017)

Dossier IA35048989 réalisé en 2010
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Saint-Brice-en-Coglès
Adresse Commune : Maen Roch
Lieu-dit : la Cotardière
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Saint-Étienne-en-Coglès

L´écart de la Cotardière est situé au sud de la commune de Saint-Etienne-en-Coglès, il se compose de plusieurs bâtiments construits entre le 16e siècle et le début du 20e siècle. Ainsi, lors de la levée du cadastre napoléonien en 1832, la plupart des bâtiments existants aujourd´hui étaient déjà construits. Trois fermes ont été ajoutées dans la seconde moitié du 19e siècle, ces bâtiments ont subi peu de remaniements. Les bâtiments les plus anciens sont identifiables grâce à des éléments architecturaux caractéristiques, notamment au niveau des percements tels que les portes en plein cintre, encadrements des ouvertures chanfreinés, accolades sur les linteaux ou encore la forme des toitures. La ferme située au fond de l´écart est sans doute la plus ancienne, elle pourrait avoir été construite au cours du 16e siècle. Le bâtiment principal se compose d´une pièce à vivre et d´une étable. La façade principale est élevée en grand appareil régulier de granite. La porte principale est ornée d´un cavet sur l´encadrement, et les linteaux de la porte et de la fenêtre sont sculptés d´une accolade. La porte de l´étable est en anse de panier. Ces éléments sont typiques du 16e siècle. Non loin de cette ferme se trouve un alignement de trois maisons dont deux sont également très intéressantes, l´une est datée 1831 et l´autre avec sa porte en plein cintre et sa forte pente de toiture du 17e siècle. Un autre bâtiment fut construit à la même époque, en effet ses encadrements d'ouvertures sont chanfreinés et sa fenêtre a une belle grille. Les bâtiments décrits ci-dessus sont les mieux conservés de l´écart. Cet écart possède également de belles dépendances, notamment des fournils, et une croix de chemin à l´entrée de l´écart.

Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Dates 1831, porte la date

Les bâtiments sont tous construits en moellon ou en grand appareil régulier de granite, comme les ouvertures qui, à partir de la seconde moitié du 19e siècle, sont en pierre de taille mécanisée. Les encadrements des ouvertures, lorsqu´ils sont anciens sont chanfreinés ou ont un cavet. Les toitures sont en général à deux pans et couverts en ardoise.

Murs granite
pierre de taille
moellon
Toit ardoise
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20103510839NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20103502965Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande35.

    20103502966Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande35.

    20103502969Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande36.

    20103502970Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande36.

    20103502968Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande36.

    20103502972Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande37.

    20103502973Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande37.

    20103502974Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande37.

    20103502971Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande36.

    20103502975Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande37.

    20103502976Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande37.